Forum Rpg sur Saint Seiya pour les fans de Saint Seiya
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La Sainte de Sang-Mêlé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aphrodite
Ancien compte d'Asteria
avatar

Messages : 476
Date d'inscription : 15/06/2011
Age : 27

Feuille de personnage
Cosmos:
1/300  (1/300)
Vie:
1/300  (1/300)
Armure:
0/350  (0/350)

MessageSujet: La Sainte de Sang-Mêlé   Ven 30 Mar - 14:33

Voilà le Background original d'Aurore que j'ai mis une semaine à refaire et remanier que j'avais envie de partager avec vous ^^

Certaines relations devraient être interdites, cela devrait être un crime contre la nature, contre la chevalerie, cela devrait être puni de mort pour un tel acte

Fruit d’une union interdite entre un Saint et Spectre, Aurore en est le résultat, mais comment un acte aussi inconsidéré et incompréhensible a-t-il peut avoir lieu. C’est un mélange de sang et de cause infâme, une parfaite contradiction, une imperfection, un crime envers leurs divinités respectives

Nous allons dès à présent découvrir les causes à effet qui ont mené à la naissance d’Aurores et de leur conséquence


Armunia spectre du Désir est envoyé en mission de repérage dans les abords du Sanctuaire, celle-ci remplis sa mission sans le moindre problème puis fuit dans la direction d'Athènes en toutes hâtes. À la moitié du chemin qui sépare le Sanctuaire d'Athènes, un Silver Saint surgit de nulle part et plaque Armunia violemment au sol, elle lui donna un coup pour pouvoir se relever et se mettre à distance de celui-ci. Mais alors que le Saint fixe en positon de défense Armunia, celle-ci au lieu de faire de même se dévêtit peu à peu, ce qu'ignore le Saint c'est que cela fait partie inhérente de la stratégie d'Armunia. Une fois totalement dévêtue, elle s'approcha du Saint et une fois au corps à corps elle embrasse celle-ci. Le sort du Saint est désormais scellé, ce n'est pas un baiser sans importance, Armunia utilise cette technique pour charmer ses adversaires et les faire tomber sous son contrôle. Mais au lieu d'en profiter pour fuir, elle fit se dévêtir le Silver Saint et sans la moindre honte elle passa a l'acte avec là amène la roche sur le territoire du Sanctuaire.

- Vas-y embrasse-moi encore ! Oh Hadès que c'est bon,

Armunia et le Saint échangèrent des baissé passionné et torrides, ils s'enlacèrent pendant de longues minutes, leur relation fut intense. Après en avoir terminé avec le Saint tel une mante religieuse Armunia tua le Saint de sang-froid sans état d'âme et fuit vers le Château d'Hadès en Allemagne sans se douter un moindre instant des conséquences que son acte va engendrer. Il arrive fréquemment maintenant qu'Armunia ai des nausées et vomisse ainsi qu'elle ressent des coups de pied et des contractions au ventre, sans compter qu'aux files des mois celui-ci grossit à vue d'œil, Armunia et belle est bien tombée enceinte du Saint avec qui elle s'est accouplé plusieurs mois auparavant. Au bout du sixième mois, elle fut d'ailleurs obligée d'être mise au repos. Pour les dieux jumeaux, un spectre est un spectre et une recrue est une recrue. Et il compte bien se servir de l'enfant d'Armunia et en faire un spectre tout comme sa mère au service du sombre monarque. Neuf mois ont passé et Armunia accouché dans d'horribles souffrances

- Bordel que ça fait mal, donner moi un anesthésiant, de la drogue ou que sais-je contre la douleur !!!

Après plusieurs longues heures d'accouchement, Armunia donne naissance à une magnifique fille, elle a les yeux d'un noir intense comme sa mère, les cheveux blonds comme son père et elle a le teint de la peau extrêmement pâle. Armunia lui donnera pour nom "Aurore" et l'étoile céleste des âmes sera désigné comme étoile maléfique protectrice pour Aurore. Le destin s'annonce bien sombre pour Aurore de plus Armunia essayera d'assumer sa maternité tant bien que mal pour éduquer sa fille et faire en sorte qu'elle ne manque jamais de rien. À L'âge de dix ans Armunia commencera l'entraînement de sa fille, mais les méthodes de celle-ci dégoûte Aurore au plus haut point, celle-ci ne comprenant pourquoi sa mère s'attaque et mets à mort devant le son refus des créatures et des humains innocent et à chaque fois qu'Aurore cède devant sa mère et devait tuer, cela lui donnait des nausées allant jusqu'aux vomissements. Malgré qu'elle ne comprenne pas pourquoi sa mère lui demandait de faire des choses aussi atroces. Mais à l'âge de quinze un drame viendra bouleverser la vie d'Aurore, pour ne pas changer sa mère l'avait emmené dans la forêt pour l'entrainer, mais cette fois-ci tout ne se passas pas comme prévu. Encore une fois Aurore se disputa violemment avec sa mère

- Tue moi cette biche Aurore, toute de suite !!!

- Non je ne tuerais pas des animaux innocents pour te faire plaisir

- Fais-le !!!

- Je te déteste ! Tu n'es qu'un monstre !

Après cela Aurore fuit et s'enfonça profondément dans la forêt bordant le château, pour pouvoir pleurer seule. Armunia ne voyant pas revenir sa fille se mit à ça cherche, de son côté alors qu'Aurore c'était calmé et s'apprêtait à retourner auprès de sa mère, elle tomba nez à nez avec un des frères d'armes de sa mère. Celui-ci ne rêvant que de la tuer elle et sa mère, aborda la discussion avec Aurore sur un ton plus que sinistre, Armunia retomba finalement sur sa fille qui se trouve en compagnie de son frère d'armes

- Tu es la mioche d'Armunia toi, Que fais-tu donc la perdu au milieu de la forêt ?

- Tu es là Aurore, évites de t'enfuir et t'enfoncer dans la forêt de cette façon la prochaine fois

- Oui mère je suis désolée

Mais quelque chose cloche, Armunia allait remercier son frère d'armes d'avoir retrouvé sa fille quand elle vit son regard. Celui-ci fixe d'une manière inquiétante Aurore et sans savoir trop comment cela put arriver, un combat éclata entre les deux spectres

- Aurore sauve toi vers le Château immédiatement

- C'est totalement futile Armunia, je vais la tuer avant même qu'elle n'atteigne le Château

Aurore fuit la scène de bataille à toutes jambes, mais trébucha malencontreusement sur une racine d'un arbre qui dépassait du sol. Voyant Aurore tomber au sol et se trouvant sans défense le spectre plongea sur l'opportunité de la tuer. Soudain un cri de douleur insoutenable et du sang giclèrent partout. Armunia vient de s'interposer entre son frère d'armes et sa fille. Et celui-ci vient de lui transpercer le ventre, son bras ressortant du dos d'Armunia. Aurore vient d'être littéralement aspergée de la tête au pied du sang de sa mère. Et lors de l'impact, un des éclats explosé du Surplis de la mère d'Aurore vint se planter profondément dans son bras. Ce morceau de surplis imprégné du cosmos de sa mère, Aurore le portera à présent comme un collier, ce collier étant le dernier souvenir de sa mère

- Aarghhh, Aurore…. ma fille je…. je t'aime….. maintenant fuis… fuis je t'en supplie

- Que fais-tu espèce d'idiote ! Tu contractes tes muscles pour m'empêcher de retirer mon bras ! Tu tiens à mourir

- Orion ! Je ne te… laisserais pas…. Porter la main… sur ma fille !!!

Aurore obéit à sa mère se mit à courir à toutes jambes à travers la forêt pendant que celle-ci retient son frère d'armes, elle courut sur une longue distance sans se retourner jusqu'au moment où elle entendit pour la dernière fois sa mère hurler. Elle s'arrête immédiatement et se retourna brutalement. Aux cris elle comprit que celle-ci vient de mourir d'ailleurs elle perçoit plus son cosmos. Aurore s' effondra sur place et se mit pleurer toutes les larmes de son corps, indirectement c' est elle qui est responsable de la mort de sa mère, du moins c'est-ce qu'elle pense. Après en avoir fini avec Armunia le spectre ce mit à la cherche d'Aurore pour finir le travail, mais il aura beau traverser la forêt de long en large, la quadrillant et la fouiller dans le moindre de ses coins et recoins. Il ne la retrouvera pas, les pleure d'Aurore furent entendu par un Saint qui se trouva dans le coin par pur hasard trouva Aurore en pleure.

- Que fais-tu ici ma jeune enfant ?

- Un spectre, un spectre un tué ma mère

- Vient avec moi je t'emmené dans un endroit où tu seras en sécurité

Le saint la ramena avec lui au Sanctuaire, le voyage fut plus ou moins long, Aurore d'ailleurs c'est endormi dans les bras du saint en question, elle se réveillera d'ailleurs dans un endroit qui lui est inconnu qui est le Sanctuaire, a son réveille une femme portant un masque rejoindra Aurore et vérifia si elle se porte bien, Aurore n'est pas rassurée, mais au fur et à mesure, elle se calmera et fera confiance à l'inconnue et elle commença à entamer la musique avec cette inconnue qui s'est probablement occupé d'elle depuis qu'elle se trouve ici

- Bonjour comment t'appelles tu et comment te sens-tu ?

- Je m'appelle Aurore, je me sens bien, mais où suis-je ?

- Moi je m'appelle Elema, hier soir un Saint est venu d'apporter ici, tu t'étais endormi dans ses bras, nous nous trouvons au Sanctuaire, ne t'inquiète pas ici aucun spectre ne te fera le moindre mal

Vers le milieu de la journée Elema fit visiter le Sanctuaire a Aurore, mais celle-ci se trouve dans un endroit qui lui est étranger, comment pourrait-il en être autrement, elle a passa les ça vie jusqu'à maintenant dans le Château de Pandore en Allemagne et d'un coup elle se retrouve au Sanctuaire, elle passe d'un extrême à l'autre. Dans un premier temps à chaque fois qu'une personne viendra s'adresser à Elema, Aurore ira se cacher derrière elle, vers la fin de l'après-midi Aurore est amenée dans un étrange endroit, les autorités supérieures du Sanctuaire ont décidé de former Aurore, contrairement à d'autres recrues de son âge Aurore possède un cosmos naissant. Le choix de son maitre fut porté sur Elema qui s'en occupe depuis son arrivée au Sanctuaire, après une longue discussion entre Elema, Aurore et les instances supérieures du Sanctuaire, celle-ci retourna chez elle avec Aurore et lui expliqua ce qu'elle va faire avec elle dans les jours à venir

- Aurore les personnes avec qui nous avons discuté ont décidé que je serais ton maitre, en clair je vais te former à devenir chevalier, mais d'abord il faudra que tu portes en toute circonstance ce masque

- D'accord, mais pourquoi porter un masque

- Cela prouve ton engagement envers la déesse Athéna et que tu refuses ainsi à ta part de féminité, tu ne devras d'ailleurs ne jamais montrer ton visage à un homme

Aurore ne posa plus de questions, elle mangea avec Elema au soir et alla se coucher tôt pour sa première journée d'entraînement le lendemain, elle ne tarda pas à s'endormir rapidement le lendemain Aurore fut levée à sept heures, elle mangea un minimum et se dirigea vers les aires d'entraînement avec Elema, celle-ci l'amena dans un coin tranquille et elle posa une pierre sur une colonne qui a la taille d'une table.

- Bon commencer par la Théorie, toutes choses existantes est composée d'atomes et pour détruire toutes choses il faut les pulvériser, donc Aurore brise moi cette pierre à l'aide de ton seul poing

- Je vais essayer

Aurore abattit son poing sur la pierre, mais ne réussit qu'à se faire mal, elle recommença plusieurs fois d'affiler avec persévérance toute la journée, mais ne réussit qu'à s'écorcher totalement la main droite, à la tombée de la nuit Elema mise fin à son entraînement pour la journée et rentra avec elle et s'occupa de lui soigner la main qu'elle s'est blessée. Ce soir Aurore ira se coucher sans manger frustrée de ne pas put avoir réussi une chose toute simple, pendant trois jours cette stupide pierre tiendras Aurore en échec et la narguera. Après son troisième jour d'entraînement sans résultat Aurore se coucha a ayant à peine mangé elle s'endormit bien vite, mais cette nuit Aurore sera en proie à des terreurs nocturnes, son surplis est comme indisposée à ne pas avoir celle qui est censée la revêtir auprès d'elle et pour ce faire il lui envoya des visions de terreur cauchemardesque, où elle voie sa mère ce faire tuer sous ses yeux en étant impuissante et plein d'autres choses tout aussi horribles. Cette nuit-là horreur ce réveilleras en sursaut et en sueur, elle tentera de retrouver le sommeil, mais sans résultat. Elle se leva et sortie délicatement sur la pointe des pieds pour ne pas réveiller Elema et elle se rendit sur l'aire d'entraînement où se trouve cette foutue pierre, il doit être passée minuit, l'air dehors est fraie, ce qui rafraîchît Aurore après ses bouffés de chaleur nocturne. Elle se tient face à cette maudite pierre, elle se concentre et la frappe une première fois sans résultat, elle recommence une deuxième fois, mais ne réussit qu'à se faire mal. Aurore regarda le ciel étoilé un long moment avant de reposer son attention sur la pierre, cette fois-ci Aurore se concentra sur un point précis de la pierre et concentra tout son cosmos sur ce seul et unique point. Elle ferma ses yeux un instant et quand elle les rouvrit, elle abattit son poing sur la pierre,

- Mais ce n'est pas possible !

À première vu la pierre n'avait rien, mais quelque craquement ce firent entendre, et cinq secondes plus tard la pierre s'effondra sous son poids en millier de graviers. Juste pour s'assurer que cela n'est pas dû à la chance, Aurore recommença l'expérience, mais cette fois le résultat fut plus violent. À l'instant où le poing d'Aurore percuta la pierre, celle-ci et la colonne grecque comprise explosèrent dans une explosion de cosmos dorée en milliers de gravats, cela surpris d'ailleurs Aurore. Elema était derrière Aurore depuis un moment, celle-ci était tellement concentrée sur la pierre qu'elle ne s'était pas rendu compte de sa présence, elle la félicita d'avoir réussi enfin cet entraînement à présent ils vont pouvoir passer aux choses sérieuses. Elema proposa à Aurore d'aller se reposer pour la suite demain, mais celle-ci était trop nerveuse pour trouver le sommeil et continua donc avec la permission d'Elema son entraînement de nuit, les jours, les semaines et les mois défilèrent à une vive allure, ça fait à présent cinq ans maintenant qu'Aurore vit et s'entraîne avec acharnement auprès d'Elema, il ne lui faut d'ailleurs qu’entre trois jours et une semaine pour maitriser les nouveaux s'entraînement qu'elle lui propose et dans le meilleur des cas un jour. Mais une chose l'inquiète ce n'est pas les entrainements, mais l'état de santé de son maitre, il arrive fréquemment ces dernières semaines qu'Elema s'écarte une dizaine de minutes pendant qu'Aurore s'entraîne, une fois elle put remarquer des traces de sang sur sa main qu'il n'y avait pas avant qu'elle ne s'écarte. Au début elle ne voulut rien dire à Aurore en prétextant que cela n'est pas grave, mais face à l'entêtement d'Aurore celle-ci finit par lui avouer qu'elle est porteuse d'une maladie incurable qui fait qu'elle éternue et crache du sang plusieurs fois par jour et que donc son espérance de vie en est réduite. Il y a bien un moyen de la guérir, ça serait qu'elle boive une gorgé du sang d'Athéna qui peut guérir toute maladie sans exception, mais le Pope a besoin de ce sang pour des raisons bien plus important que de guérir une Silver Sainte porteuse d'une maladie orpheline. Aurore à la fois désolée pour son maitre et frustrée qu'on ne là guérisse pas alors qu'on en a les moyens, Aurore alla donc se coucher, mais durant la nuit Aurore est encore une fois de plus sujet à des terreurs nocturnes, mais celle-ci sont tellement violentes qu'Elema rentre dans la chambre d'Aurore et la réveille

- Aurore calme toi, je suis là, n'ai plus peur, tu es réveillé il ne peut rien d'arrive de mal ici

- Elema j'ai encore fait cet atroce cauchemar ou ma mère se fait tué, par son frère d'armes ce spectre, Orion de l'étoile céleste de je ne sais quoi

- Comment ça Aurore ? J'ai toujours cru que ta mère était une civile qu'un spectre avait tuée, mais tu viens te dire que ce spectre était son frère d'armes, vas-y explique moi ce qui c'est passé

- Ma mère était un spectre, tout ce que je sais ce qu'il y a vingt ma mère fut envoyée au Sanctuaire, mais en revenant un saint là intercepté et pour sans débarrasser elle là charmer et a eu des relations avec puis le tua, elle tomba enceinte de moi. Puis il y a cinq ans je me suis disputée avec ma mère et je lui ai dit "Je te déteste" ce sont les derniers mots que j'ai dits à ma mère puis… Non je ne veux pas en parler, je ne veux plus avoir ces images d'horreur dans ma tête !!!

- Aurore serre moi la main et dis le moi tu te sentiras enfin libéré de ce traumatisme que tu as enfui au plus profond de toi

- Très bien, alors que je tentais de fuir j'ai trébuché sur la racine d'un arbre, Orion profita de l'occasion pour tenter de me tuer, mais ma mère s'interposa entre nous. Le poing d'Orion transperça le ventre de ma mère et ressortit de l'autre côté de son corps. Elle contracta ses muscles et elle me supplia de fuir. Puis cinq minutes j'ai entendu ma mère hurler de douleur puis son cosmos disparut

Après ça Aurore s'effondra en pleure rien d'avoir dû refaire face à ce profond traumatisme, Elema savait à présent toute la vérité d'Aurore, elle prit celle-ci et sera très fort Aurore dans ses bras, maintenant elle sait tout, Aurore qui n'était à présent que son élève est en fait sa nièce vue que c'est le fils de son frère que sa mère a tué vingt ans auparavant. Quand Aurore fut calmée, Elema s'adressa sur le ton le plus réconfortant à Aurore

- Aurore écoute moi, le saint que ta mère a tué vingt auparavant était mon frère, ce qui fait de moi ta tante, je suis à présent ta dernière famille, mais ne t'inquiète pas, je ne laisserais plus aucun spectre te faire de mal, maintenant rendort toi nous reparlerons de tout ça demain

Après cet affreux cauchemar et ces révélations, Aurore n'avait plus très envie de dormir, par peur de refaire ce cauchemar, mais aussi parce qu'à présent elle a envie d'en savoir plus

- Elema, je n'ai pour l'instant plus très envie de dormir, ça ne te dérange pas si on discute un peu ? J'ai envie d'en savoir plus sur toi, mon père et ma famille de ton côté

- Non pas du tout, que veux-tu savoir

- Je voudrais savoir qui est mon père, ma mère ne m'en a jamais parlé, tout ce que je sais c'est que c'était un chevalier d'argent

- Ton père s'appelait Celen, c'était le saint d'Héracles, il avait une grande force physique et brisait ses ennemis sans problème pulvérisant leur corps et leur protection, je ne sais pas comment ta mère est parvenue à le piéger, mais c'est bien la première qui réussit à l'approcher sans finir avec tous les os broyer. Je suis sur d'ailleurs que tu as hérité de sa force physique

- Je voudrais aussi savoir qu’elle est cette étrange brassière en or que tu portes en permanence au bras gauche

- Cet objet à une longue histoire, elle appartenait à mon arrière-arrière-grand-mère, je t'en ai déjà parlé elle s'appelait Yuzuriha, elle possédait l'armure d'argent de la Grue et a participé à une Guerre Sainte qui portait le nom de Lost Canvas et il a fallu presque deux siècles pour que l'armure de la Grue soit à nouveau portée par un membre de cette famille d'ailleurs l'étole qui accompagne l'armure de la Grue appartenait également à Yuzuriha. Aurore le sang de Yuzuriha coule dans tes veines comme dans les miennes, tout comme elle nous sommes des guerrières et pour en revenir à la brassière, depuis cette brassière en or est transmise de génération en génération et s'il devait m'arriver quelque chose c'est à toi qu'elle reviendrait Aurore

- Mais dis-moi, tu n'en veux pas à ma mère ? Si aujourd'hui je suis la devant toi c'est parce que ma mère à charmer ton frère avec ses techniques sulfureuses et le tua par après, tu devrais me haïr pour ce qu'a fait ma mère non ? Ton frère ne te manque pas ?

- Voyons Aurore pourquoi devrais je te haïr ? Certes il vrai que parfois mon frère me manque, mais jamais je ne pourrais te haïr, tu n'es pas responsable des actes de ta mère et après ce que tu as vécu il y a cinq, ça ne serait pas juste envers toi, puis en cinq nous avons appris à nous connaitre et même si tu n'es que ma nièce je t'aime Aurore, tu es la fille que je n'ai eu, maintenant Aurore ne t'inquiète plus avec ça et essaye de retrouver le sommeil

Le lendemain Aurore ce réveilla de bonheur et voulut tout de suite discuter avec Elema de ce qu'elle a appris hier, pendant des heures elles discutèrent d'un peu de tout et de rien prenant même deux heures sur le temps d'entraînement pour conclure leur discussion. Les révélations de cette nuit ont fameusement motivé Aurore, à présent elle n'est plus "orpheline" et est bien décidée à obtenir une armure dans les plus brefs délais. Sans se douter qu'Orion le spectre qui a tué sa mère cinq auparavant la retrouvé et compte bien la tuée en prenant tout son temps, mais compte d'abord se débarrasser d'Elema, elle ne compte pas la tuée de ses mains, une infirme ne vaut pas le coup de se salir les mains du sang d'un saint, il se contenta de verser un poisson extrêmement violent et vicieux dans l'eau dans laquelle elle s'abreuve. Sans se douter un seul instant Elema s'injecta elle-même le poison dans son organisme et au fur et à mesure que la journée avance elle s'affaiblira, Aurore arrêtera d'ailleurs son entraînement pour s'occuper d'elle, ce soir ça sera le tour d'Aurore pour la première fois de préparer le souper et de s'occuper d'Elema et non l'inverse. Mais le lendemain ne la voyant pas se lever, elle la trouvera extrêmement affaiblie dans son lit. Tant pis se dit Aurore, elle compte bien se rendre devant le Pope et lui demander la coupe de sang, si la coupe est effectivement remplie a ras-bord du sang d'Athéna, ils peuvent bien octroyer une gorgée de celui-ci pour guérir Elema, ils ne sont pas non plus à une gorgée prête quand même. Aurore courait à travers les aires d'entraînement quand elle fut envoyée contre un mur, un spectre fit son apparition et firent fuir tous les autres apprentis de l'aire d'entraînement

- Bonjour Aurore tu te souviens de moi ? Orion de l'étoile céleste du meurtre, il y a cinq ans quand j'ai tué ta trainée de mère, n'espère pas voir ton maitre arriver ici, je l'ai empoissonné hier, à l'heure actuelle, elle doit être de mourir en agonissant dans d'atroces souffrances

- Espèce de monstre je vais te tuer !

- Aurore fuie vers les douze maisons immédiatement

- Elema, tu es en vie ? Tu ne vas tout de même pas te battre contre lui, tu es affaiblie par le poison

- Aurore c'est un ordre de ton maitre, fait ce que je te dis

Contre toute attentes malgré que le poison face déjà effet et affaibli et détruit Elema de l'intérieur, celle-ci a trouvé la force de se lever et de revêtir l'armure d'argent de la grue pour protéger sa nièce de ce spectre comme elle lui a promis que plus aucun spectre ne lui ferait de mal, le combat s'engagea entre Elema et Orion, bien évidement Orion a l'avantage grâce au poison qui a inoculé de façon perfide à Elema. Dans un premier temps Aurore fuit comme les autres apprentis dans l'espoir de trouver de l'aide pour sauver sa tante, puis elle s'arrêta et rebroussa chemin, elle a déjà perdu sa mère de cette façon elle refuse de perdre la seule famille qui lui reste de la même façon, elle courut à toutes jambes vers le lieu d'affrontement. Mais quand elle arriva sur place, son retour soudain déconcentra Elema et le spectre en profita pour lui percer le foie, Elema cria avant de tomber à terre sous les yeux d'Aurore, elle commençait à perdre son sang lentement sous les yeux d'Aurore, celle-ci entama le combat avec le spectre, mais très vite il envoya Aurore volée dans un mur, alors que celui-ci lentement d'Aurore pour l'achever, celle-ci vue sa mère lui apparaitre et en même temps elle se souvenait de son premier entraînement avec Elema

- Aurore est-ce ainsi que je t'es éduqué ? Aurore tu es la fille d'une spectre et tu possèdes le même atout que cette ordure d'Orion alors maintenant relève toi et venge moi !

" Aurore cette pierre et toute chose est composé d'atomes, pour les détruire, il faut pulvériser les atomes"

- Aurore tu possèdes comme tous les spectres un coté spectrale, un genre de double personnalité qui te permet de faire les pires atrocités inimaginables, laisse le sortir qu'une fois et tue Orion ! "

Orion continuait lui de s'avancer vers Aurore puis la mettre à mort de la manière la plus simple soit-elle, en lui coupant la tête. Aurore se releva péniblement et laissa son côté obscur sortir, tout de suite ses pupilles noires devint écarlate et son cosmos obscur, ce qui a tout de suite comme qui dirait effrayé un moment Orion qui fit quelques pas, se demandant comment cette gosse peut posséder des attributs spectres, cela attira aussi l'attention d'Elema qui se releva et resta à genoux tant bien que mal

- Orion, je vais te tuer sur le champ espèce d'ordure de spectre que tu es, tu as déjà ôté la vie à ma mère, je ne te laisserais m'enlever Elema !!! Elema regarde-moi bien je vais mettre en œuvre toutes nos années d'entraînement

- Que crois-tu, tu crois vraiment qu'une apprentie chevalier, qui en plus n'est qu'une erreur de la nature de sang-mêlé peux me vaincre ? Je vais t'envoyer rejoindre ta trainée de mère en Enfer avec ton maitre que tu aimes tant

- C'est bien ça, Aurore est bien la fille du spectre qui a tué mon frère il y a vingt ans, je n'ai jamais ressenti une telle haine dans un cosmos. Aurore fait tout ça pour me protéger, mais tout ce que je ressens dans son cosmos, en plus son cosmos doré est subitement devenu encore plus noir que celui de ce spectre et la seule chose que j'y ressens c'est de la haine envers son ennemie

Orion concentra son cosmos et se jeta tête première sur Aurore, tout comme lui Aurore concentra son cosmos à son maximum et se propulsa sur Orion, celui-ci pense avoir l'occasion de la tuer, mais Aurore esquiva le coup en se déportant sur le côté et chargea tout son cosmos dans son poing et d'un seul et unique coup comme lors du jour ou plutôt de la nuit ou elle fracassa la pierre sur la colonne, son poing transperça le surplis et le thorax d'Orion ressortant de l'autre côté de son corps. Aurore retira son bras couvert de sang jusqu'à l'épaule et le spectre s'écroula sans vie sur le sol du Sanctuaire, les yeux et le cosmos d'Aurore reprirent leurs aspects normaux et elle courra en direction qui continuait de se vider de son sang. Celle-ci retira son masque dévoilant son visage à Aurore

- Elema comment vas-tu ?

- Aurore je suis foutu, il m'a coupé le foie en deux et je ne vais pas tarder à mourir en me vidant de mon sang alors écoute moi sans me couper

- Ne dit pas ça ! Je vais te sauver

Elema passa sa main sur le visage d'Aurore et commença à la caresser son autre étant sur sa blessure qui ne cesse de saigner à flot

- C'est fous ce que tu ressembles à mon frère, sauf pour les yeux, cela doit être ceux de ta mère, Aurore écoute moi attentivement, il faut que tu me promettes que tu seras courageuse à l'avenir quoi qu'il arrive et que tu obtiennes une armure et quoi qu'il arrive comme face à ce spectre ne laisse personne te marcher sur les pieds et défend avec rage comme aujourd'hui les personnes qui te sont chères

- La seule personne qui met cher en ce moment c'est toi Elema, tu es ma seule et dernière famille je t'en prie ne me laisse pas

- Il est vraiment dommage qu'il ait fallu cinq ans pour découvrir que tu es ma nièce et semblerait aussi que je ne pourrais pas tenir toutes les promesses que je t'avais faites. Aurore tu sais que je t'aime comme si tu avais été ma propre fille

Après cette dernière phrase Elema au tomba au sol, sa blessure continuant de couler abondamment, des Silver Saints arrivent enfin sur les lieux, mais le spectre en questions est déjà mort, et Aurore leur hurle de venir ici

- Venez, mon maitre Elema, elle est blessée je vous en prie sauvez, elle est ma dernière famille je ne veux pas la perdre, je vous en supplie faite quelque chose

Aurore fut tout de suite écartée de force d'Elema, mais Aurore se débattra de toutes ses forces pour rejoindre Elema, celle-ci fut transportée immédiatement à l'infirmerie du Sanctuaire, après plusieurs heures on laisse enfin Aurore approché d'Elema, mais on prévient Aurore, certes ils ont pu stopper l'hémorragie, mais cela ne change rien, elle a perdu trop de sang et il ni a pas moyen de lui transfuser du sang, mais cela ne changerai rien, l'attaque d'Orion lui a coupé le foie en deux et il n'est pas possible de vivre sans et une greffe même dans l'hôpital le plus proche du Sanctuaire ne s'obtient pas ainsi. Au plus tard ce soir Elema sera morte. Aurore s'approcha donc doucement de sa tante, qui est alitée, elle a déjà le teint de la peau très pâle à cause du sang qu'elle a perdu en masse, en voyant Aurore, tant bien que mal en souffrant elle tenta de se redresser. Consciente qu'elle ne va pas tarder à rejoindre son frère, mais avant d'y passer elle souhaite voir le Pope

- Aurore, tu es là, tu t'es bien battu face à ce spectre, je suis fier de toi

- C'est surtout grâce à ton entrainement que j'ai pu vaincre Orion, venger ma mère et lui faire payer ce qu'il t'a fait

Difficilement Elema attrapa la brassière d'or qu'elle porte au bras gauche et la retira pour la tendre à Aurore

- Aurore comme je te l'avais dit la brassière d'or de Yuzuriha te revient, vas y prend là et porte là avec fierté, mais ce n'est pas tout, mon masque et l'étole te revienne aussi.

- Non Elema ne parle pas ainsi tu vas t'en sortir

Le Grand Pope arrive enfin pour écouter la demande d'Elema qui se sent de plus en plus faible.

- Tu as demandé à me voir Elema ?

- Oui Grand Pope, j'ai une chose importante à vous dire

- Quoi donc ?

- Ce spectre, Orion, ce n'est pas moi qui l'ai vaincu comme le pensais les Silver Saints qui sont arrivés en retard sur la scène de bataille. Aurore c'est Aurore qui la tuée, c'est d'ailleurs pour ça que son bras gauche est couvert de sang jusqu'à l'épaule et je vous demande avec ce fait à l'appui te donner l'armure d'argent qui revient à Aurore

- Il en sera fait ainsi alors

- Aurore… Je sens mes forces m'abandonner… j'ai froid… je crois que je ne vais pas tarder à rejoindre… Celen, mon frère... Aurore vient ici… que je te sers une dernière fois dans… mes bras…

Aurore se jeta dans les bras d'Elema, qui la sera aussi fort qu'elle peut avec les forces qui lui restent

- Elema ne parle pas ainsi on va te sauver, je vais te sauver je ne veux pas te perdre : Aurore se retourna et hurla de désespoir au Pope

- Aller chercher la coupe de sang d'Athéna, vous n'êtes pas une gorgée prête non plus ! Il n'y que ça qu'il peut la sauver

Le Grand Pope s'approcha d'Aurore et mit sa main sur son épaule droite et avec un ton calme répondu à Aurore

- Cela ne servirait à rien Aurore, regarde donc par toi-même Elema à cesser de respirer, elle est morte, elle a sacrifié sa vie déjà bien courte pour te sauver toi son élève et il en sera fait selon sa volonté, tu es à présent chevalier d'argent

Aurore est à présent Silver Saint mais cela fut au prix de la vie d'Elema, et Aurore s'effondra, sur son corps sans vie en pleur. Elle vient de perdre le dernier membre de sa famille, mais elle avait promis à Elema d'être forte quoi qu'il arrive, elle essuya ses larmes et suivi le Pope jusqu'à l'endroit où sont entreposé les armures sans détenteur, l'armure du corbeau jugea Aurore digne d'elle et se fragmenta pour recouvrir son corps. Aurore était fier, cela était la récompense de ses cinq longues années d'entrainement, mais elle n'était pas d'humeur à fêter ça

Le lendemain ça sera revêtu de l'armure d'argent du corbeau et avec la brassière d'or qu'elle porte à présent au bras gauche qu'elle se rendra à l'enterrement d'Elema, il y avait d'ailleurs pas mal de chevaliers d'argent et un ou deux chevaliers d'or présent, mais aucun d'eux n'a le cœur qui saigne comme Aurore l'a actuellement. Tout le monde est à présent parti et Aurore est seule avec Elema, celle qui fut son maitre, mais aussi sa tante pendant ses cinq longues années et c'est avec émotion qu'elle lui adressera une dernière parole

- Je ne te remercierai jamais assez Elema, si aujourd'hui je suis chevalier d'argent au service d'Athéna c'est grâce à toi, c'est à toi et à ton entraînement que je le dois. Elema je ne t'oublierais jamais, à présent repose en paix ma chère tante

J'ai reçu de par ma mère un don, une malédiction, de grands pouvoirs impliquent de grandes responsabilités, je ne pardonnerai jamais aux spectres ce qu'il mon fait à moi et à mes proches, certes je suis moi-même une spectre étant de sang-mêlé. Mais qu'il se prépare à m'affronte parce que je n'en épargnerai aucun !


Dernière édition par Aphrodite le Mar 3 Avr - 10:46, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aphrodite
Ancien compte d'Asteria
avatar

Messages : 476
Date d'inscription : 15/06/2011
Age : 27

Feuille de personnage
Cosmos:
1/300  (1/300)
Vie:
1/300  (1/300)
Armure:
0/350  (0/350)

MessageSujet: Re: La Sainte de Sang-Mêlé   Ven 30 Mar - 16:34

Voici la suite que je fait actuellement sous forme de quête pour permettre a Aurore de revetir l'armure d'or du Cancer

Le temps est glacial, même les rayons du soleil ne suffisent plus pour ressentir un peu de chaleur, depuis l'avènement d'Utopia tout semble froid et sans âme. Le climat est froid et sans âme, les saisons n'existent plus et le vent souffle en permanence accentuant cette sensation de froideur.

Une silhouette avance ou plutôt tente d'escalader péniblement ce qui était jadis le Sanctuaire d'Athéna. De nos jours, il faut être aussi complètement inconscient ou suicidaire pour s'aventurer ici. Les Spectres sont omniprésents sur la surface du globe tuant sans vergogne et sans pitié les Saints et même les leurs. Cette silhouette qui avance autant que faire se peux dans les décombres du Sanctuaire n'est d'autre que moi, Aurore, la seule Sainte de "Sang-Mêlé" de la chevalerie. Depuis que j'ai tué le spectre responsable de la mort de ma mère et de ma tante, certes je suis une demi-spectre mais depuis que j'ai revêtu l'armure d'argent du Corbeau et avoir mis ce spectre à mort, je suis perçu comme une ennemie à abattre. De plus, mes attributs spectre que je tiens de par ma mère ne leur rendent pas la tâche facile vu que je dispose des mêmes armes qu'eux pour me défendre.

Enfin ma destination se profile à l'horizon, le Temple du Cancer, où d'après certaines histoires que j'ai pu entendre, bon nombre de choses atroces et glauques se sont passées là-bas. Surtout quand elle fut sous la garde d'un soi-disant DeathMask qui recouvrait toutes les façades du temple avec des visages humains sans distinction, homme, femme, enfant tous étaient affichées comme des trophées. Même pour moi qui suis à moitié-spectre cela me file la chair de poule.

Mon ascension est finie, je me trouve enfin devant ce temple imposant et majestueux que je n'avais jamais pu approcher auparavant. Il semble avoir retrouvé son honneur des temps passés, même si l'offensive des spectres la fait tomber en partie en ruine. Il se dresse toujours fièrement devant moi prêt à repousser les envahisseurs, mais bon, je ne suis pas venu faire du tourisme. J'entre à présent à l'intérieur, l'objet de ma quête doit encore s’y trouver, à savoir l'armure d'or du Cancer.

Une fois à l'intérieur, le temple envoie une tout autre image de celle qu'il affiche à l'extérieur, on ressent une expression de sérénité, mais ce n'est aussi peut-être qu'une façade. Ce temple est aussi réputé pour être une entrée droit vers le puits des âmes. Sinistre endroit où les âmes des morts vont se jeter sans volonté pour rejoindre les enfers. Soudain je ressens mon côté spectre s'agiter, je le savais tout cela n'est qu'une façade je ne suis pas seul ici. Une chose est sûre, ce n'est pas des spectres qui sont ici, ce sont des âmes ! Mon étoile maléfique, l'étoile céleste des âmes me permet de les voir, de les entendre et même de les ressentir. Mais cette fois-ci, c'est différent, ce ne sont pas de banales âmes errantes sans but, celle-ci émettent du cosmos. Elles se rapprochent de moi et se mettent chacune d'un côté de mon corps pour enfin prendre la forme de personne que je ne pensais plus jamais revoir.

- Mère, Elema, mais comment cela ce peux ? Que faites-vous ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aphrodite
Ancien compte d'Asteria
avatar

Messages : 476
Date d'inscription : 15/06/2011
Age : 27

Feuille de personnage
Cosmos:
1/300  (1/300)
Vie:
1/300  (1/300)
Armure:
0/350  (0/350)

MessageSujet: Re: La Sainte de Sang-Mêlé   Ven 30 Mar - 16:35

Sans véritable raison logique, les âmes de sa mère Armunia et de celle qui fut son maitre et sa tante Elema, venaient d'apparaitre devant Aurore. Toutes les deux portant leur protection respective, à savoir un surplis pour sa mère et une armure d'argent pour sa tante. Elle s'adressait à Aurore, mais celle-ci ne comprenait rien ou plutôt n'entendait pas ce qu'elles voulaient lui dire. Quand elles lui tendirent leur main. Aurore eut un réflexe de défense et recula.

Elle se souvenait clairement du rêve qu'elle avait fait la veuille ce qui lui avait par la même occasion pourri sa nuit. En plus de s'être réveillé en sursaut et de transpirer comme un bœuf ce qui l'a empêché de retrouver le sommeil. Elle se souvient d'être un endroit glauque, où des espèces de feu follet à moins que ce ne soit des âmes, tourbillonnait autour d'elle. Elle se souvient aussi d'être revêtu d'une armure, mais pas celle du Corbeau, celle-ci brillait d'un éclat doré et avait l'aspect tranchant, il y a une dernière chose qui lui revient en mémoire, la vision d'une colline ou plutôt d'un volcan, vu que cette colline était pourvue d'un énorme précipice en son centre, ont dirais vaguement le puits des âmes du Yomotsu. C'est d'ailleurs ce rêve qui l'amené à venir dans ces lieux malgré le danger omniprésent qui la guette.

Elle essaya de rassembler tant bien que mal ses pensées qui se bousculent dans sa tête dans un ordre cohérent et logique, puis elle réfléchit longuement et étudia toutes les possibilités sous différents angles qui se présentaient à elle. Puis une sensation, une intuition venue de nulle part viennent casser toutes les probables théories qu'Aurore avait en tête, quelque chose l'appelait, elle avait l'intime conviction que ce qu'elle cherchait était bien là dans le temple du Cancer, mais pas dans cette dimension. Serait-ce pour cela que les âmes de sa mère et de sa tante sont apparues ici dans ce temple et leur tendant leur main comme pour l'amener vers cette chose en question.

Aurore arrêta de se poser des questions, elle prit une profonde inspiration et s'approcha des âmes de ses proches qui n'avaient pas bougé depuis tout à l'heure. Aurore s'approcha d'elle en toute confiance, à son tour elle tendit la main en direction d'elles et lorsqu'elle frôla les mains ectoplasmique de ses proches. Elle ressentit un grand froid s'abattre sur elle, la tétanisant sur place. Elle sent mon corps se raidir puis la dernière image qu'elle put voir est une sorte de lumière ectoplasmique, une espèce d'âmes quitter son enveloppe charnelle qui gisait effondré au sol, puis les ténèbres et le néant absolu.

Elle entendu soudainement quelqu'un l'appelle, doucement Aurore rouvrit les yeux, elle n'était plus dans le temple du Cancer, mais sur la colline du Yomotsu. Sa mère et Elema se tenaient toujours à ses côtés, veillant sur elle. Elle avait repris un aspect vivant, leur corps n'était plus ectoplasmique. Mais ce n'était aucune d'elles qui l'avaient appelé, Aurore se releva difficilement, regardant partout autour d'elle. Puis dans un flash doré, l'armure d'or du Cancer lui apparut. C'était elle qui la fait probablement fait venir ici et qui lui parle actuellement d'une manière qu'ignore Aurore, comment une armure peu-elle parlé.

- L'armure d'or du Cancer, sur la côte du Yomotsu comme dans le rêve que j'ai fait la veille, était-ce une prémonition ? Pourquoi m'avoir attiré ici ? Que désirez-vous de moi ?

Puis en un flash la scène de son rêve où elle était revêtue de l'armure lui revient en mémoire.

- C'est vous qui m'avez envoyé ce rêve prémonitoire en pleine nuit hier. Vous m'avez choisi comme nouveau chevalier d'or du Cancer ? Pourtant, je suis à demi spectre. Puis une autre évidence sauta aux yeux d'Aurore. Vous m'avez choisi parce que mon étoile maléfique est l'étoile céleste des âmes. À présent tout devient clair pour Aurore ou presque.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aphrodite
Ancien compte d'Asteria
avatar

Messages : 476
Date d'inscription : 15/06/2011
Age : 27

Feuille de personnage
Cosmos:
1/300  (1/300)
Vie:
1/300  (1/300)
Armure:
0/350  (0/350)

MessageSujet: Re: La Sainte de Sang-Mêlé   Ven 30 Mar - 16:35

Les pensées dans la tête d'Aurore continuaient de se bousculer et elle était un perdu dans le fil des évènements. Tout cela ressemble à un rêve ou plutôt un cauchemar. Mais hélas ! Tout ceci est bien réel. Tout d'abord, ce rêve "prémonitoire" qui m'a montré tout ce qui s'est passé jusqu'à présent, les fantômes de mes proches qui m'ont attiré ici, au Yomotsu et d'ailleurs que font-elles ici ? Elle devrait être dans l'une des prisons des Enfers, il y a quelque chose de qui ne colle pas dans l'équation et maintenant l'armure d'or du Cancer qui sort de nulle part.

Qu'est-ce qui m'attend ensuite, quoi qu'il en soit il faut que je reste sur mes gardes et que je garde mon calme, sans oublier que mon corps git inanimé dans le temple du Cancer il ne faut pas que m'attarde ici, mais comment rentrer ? Les fantômes de ma mère et d'Elema reste planté là, en silence à me regarder comme si elle attendait que je fasse une chose bien précise, mais laquelle ? Soudain je ressens un écho provenant de l'armure d'or m'appeler, dans le rêve j'en suis revêtit, est cela que je dois faire ? Aurore s'approcha de l'armure d'or, mais eut une réaction des plus étranges. Son éclat doré à cesser de briller de plus la couleur de l'armure commence peu à peu à s'assombrir de plus en plus au point de devenir noir comme l'ébène. Puis quelque seconde c'est son apparence qui est en train de muter. Peu à peu l'armure grandit et des jambes puis des bras apparaisse et quand sa mutation se termina enfin Aurore eu un choc. Elle ressentit comme un coup plein coeur, en plein dans son être


- Le surplis du Nécromancien ! Que fait-il ? Non ce n'est pas possible, serais-ce lui qui m'a envoyé ce "rêve" et qui aurais invoqué les âmes de ma mère et d'Elema ?

Une expression de peur s'afficha sur le visage d'Aurore, tout de suite elle recula de plusieurs pas, mais elle ressentit aussi son côté obscur brisé une par une les chaines qu'Aurore a installées dans son subconscient pour en garder le contrôle et ne pas plonger dans une rage meurtrière comme les spectres. La seule fois qu'elle en a eu recours c'était pour tuer le spectre qui venait d'assassiner froidement et brutalement Elema sous ses yeux. Mais il avait suffi d'une seule utilisation pour que celui-ci imprègne son cosmos d'une arrière teinte spectrale
À présent Aurore ressent un maux de tête de violent, mais elle arrive à gérer la douleur et c'est en regardant un de ses bras qu'elle remarqua qu'elle a été mise à nue, le maux de tête s'amplifie, il ne doit plus rester beaucoup de chaine qui entrave son côté obscur et c'est en jetant un regard sur le Surplis du Nécromancien que celui-ci disparu promptement pour réapparaitre sur son corps. Aurore est à présent revêtue du surplis qu'elle a décidé de ne jamais revêtir. Les Entraves restantes explosèrent instantanément. Son mal de tête s'amplifia considérablement. Les pupilles d'Aurore dévirent écarlate son cosmos d'une couleur dorée devient subitement noir comme les profondeurs du puits des âmes et sa voix féminine devient aussi grave que celle des démons des enfers. Et son côté obscur commença à s'exprimer dans sa tête

- Maintenant ton corps et ce surplis sont à moi Aurore, comme cela aurait dû être le cas depuis longtemps

- La ferme je ne te laisserais pas me briser !

- Tu es faible Aurore et je vais à présent réveiller ton étoile maléfique et j'abolirai ta volonté et j'écraserai ta personnalité au point que tu n'existeras même plus

Le mal de tête d'Aurore continua à monter en puissance au point que celle-ci se mettent à hurler de douleurs au point de presque se taper la tête au sol. Les âmes d'Armunia et d'Elema assistaient à la scène impuissante devant les atroces douleurs d'Aurore, celle-ci ne parvenait plus à tenir sur ses jambes et tombas à genoux avant de se retrouver complètement au sol où elle hurlait et se tordait de douleurs. À chaque instant son côté spectral accentuait son emprise sur son corps et sur sa personnalité. Aurore luttait tant bien que mal contre son sombre côté qui ne lui laissait aucune chance et réduisait à néant toutes les défenses et les efforts d'Aurore. Celle-ci ne pouvait en aucun cas perdre. Perdre signifiait que sa personnalité serait écrasée et annihilé lors de son éveil spectral. Aurore luttait de toutes ses forces dans d'atroces douleurs se tenant la tête à deux mains, elle était prête à abandonner son combat quand elle entendit résonner dans sa tête les voix de sa mère et d'Elema.

Cela relança Aurore dans sa lutte interne, son sombre coté avait presque atteint son étoile maléfique et s'apprêtait à la réveiller tout n'était plus qu'une histoire de minute et même de seconde si elle ne réagissait pas. Dans un effort surhumain, elle se releva et retira ses mains de sa tête


- Je ne te laisserai pas abolir ma personnalité. Je suis une chevalière d'Athéna et tant que j'aurais la force de me battre je me relèverais

- À ce que je vois il est dommage que ton incapable de mère n'ait pas pu accomplir ton entrainement jusqu'aux bout, et cette idiote qui t'a servis ensuite de maitre ta bourré le crane de plein d'idéaux utopiques et écœurants. Mais tu vas disparaitre à l'instant Aurore

- LA FERME !!! De quel droit oses-tu insulter ma mère et ma tante qui ont donné leur vie pour me sauver. Je vais mater pour de bon espèce de saloperie ! Ne t'attend plus a de simple entraves, je vais t'anéantir de façon à ce que tu ne puisses plus jamais prendre l'ascendant sur mon corps

- Nous ne fessons qu'un tu ne peux pas me réduire à néant, mais moi je peux abolir ta personnalité, de plus tu ne possèdes plus de cosmos pour me tenir en laisse comme avant. il ne te reste plus rien pour tenter de me contrer… Comment ? Elle a levé une barrière avec son cosmos que je détenais sous mon pouvoir. Son étoile est à présent inaccessible, elle utilise le surplis du Nécromancien pour canaliser son cosmos et le retourner contre moi

- Mon côté obscur et moi somme indissociable, mais pas toi ! Maintenant prépare toi à disparaitre dans le méandre de ma mémoire à jamais

Aurore ne ressentait plus à présent le mal de tête, in extremis grâce aux sons des voix de ses proches elle a pu reprendre le contrôle de la situation, Aurore utiliser à présent assez de cosmos pour reprendre l'ascendant sur son côté obscur et sur son corps qui est le sien. Et comme elle la justement dit, sa vie et son serment vont à Athéna et elle ne servira jamais Hadès que ce soit de gré ou de force. Et à présent Aurore utilise le surplis du Nécromancien pour canaliser son cosmos et par la même occasion pour l'intensifier jusqu'à son paroxysme. Une énorme émanation de lumière illumine à présent les côtes du Yomotsu brisant de même les ténèbres ambiantes. Aurore se concentra et rentra dans une transe profonde dans son être, elle voyait clairement son côté obscur et d'un coup tout elle utilisa tout le cosmos donc elle disposait pour écraser et abolir, même annihiler son côté spectre. Elle utilisa d'ailleurs instinctivement une des arcanes de son étoile pour détruire son sombre alter-ego

- MAINTENANT DISPARAIT A TOUT JAMAIS DE MA MEMOIRE "ARMY OF SOUL"

La technique qu'utilisa Aurore sublimer par son cosmos poussé à son paroxysme pulvérisa instantanément son sombre alter-ego. Sur le coup Aurore hurla avec sa voix de démon, d'un cri et d'une douleur intense comme si on venait de lui arracher le cœur, elle s'empoignait le surplis à l'endroit du coeur justement accompagné d'un cri à glacer jusqu'aux os et à en percer les tympans. Aurore se remit de la douleur et inspecta son subconscient, son côté obscur existe toujours, mais la personnalité diabolique qui y résidais a été détruite. À présent plus rien ne pourra éveiller son étoile maléfique vu que la seule chose qui le pouvait a été détruite.

Aurore était à quatre patte au sol, inspirant et respirant bruyamment, si elle était dans son corps elle serait surement en sueur. Ce qu'elle vient de faire lui a demandé un effort immense donc elle ne se serait pas crue capable, elle a même pensé plusieurs fois qu'elle y passerait. Doucement les yeux, le cosmos et la voix d'Aurore reprennent leurs aspects normaux. Aurore toujours revêtue de son surplis, celui du Nécromancien se releva brièvement avant de retomber assis par terre, elle se repose de la lutte et de l'effort intense qu'elle vient de fournir

- Mère, Elema, j'ai gagné, j'ai réussi à mater mon côté obscur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aphrodite
Ancien compte d'Asteria
avatar

Messages : 476
Date d'inscription : 15/06/2011
Age : 27

Feuille de personnage
Cosmos:
1/300  (1/300)
Vie:
1/300  (1/300)
Armure:
0/350  (0/350)

MessageSujet: Re: La Sainte de Sang-Mêlé   Ven 30 Mar - 16:36

Aurore se trouve toujours sur les côtes du Yomotsu, peu à peu la lumière générée par l'explosion du cosmos d'Aurore disparait et les ténèbres reviennent peu à peu. À chaque seconde qui passe, il fait de plus en plus noir et pour finir les insondables ténèbres du Yomotsu reprennent leur place. Toujours revêtue de son surplis, le surplis du Necromancien, elle tente tant bien que mal de récupérer un rythme de respiration normal et régulier ainsi que de reprendre des forces. Mais ce combat qu'elle vient de mener contre son double obscur la profondément et fortement épuisé, tant physiquement que psychologiquement jusque dans son être, Aurore se releva tant bien que mal parce qu'elle ne peut pas rester ici, elle fit quelques pas en titubant vers les fantômes de sa mère et d'Elema, mais elle s'effondra de fatigue à leurs pieds. Elle put entendre celle-ci s'adresser à elle. Armunia sa mère fut la première à lui parler suivi après par Elema

- Aurore ma fille je te félicite, tu as revêtu ton surplis que tu avais pourtant juré de ne jamais porter et tu as vaincu ta sombre personnalité qui sommeillait en toi, je suis fiere de toi ma fille

- Aurore je vois que toutes ses années d'entrainement ont porté leurs fruits, continue ainsi et ne baisse jamais les bras et sache que je t'aime

Aurore écouta attentivement les voix de ses proches, ça fessait si longtemps qu'elles ne les avaient plus entendues, mais elle était trop fatiguée que pour leur répondre, mais elle sentait sur elle leur présence bienveillante à son égard. Aurore fermas les yeux et elle se sentait s'échapper, son corps reprit une forme ectoplasmique et elle quitta son surplis qui reprit sa forme totémique, son âme fit le tour des cotes tout en s'élevant un peu plus à chaque seconde du Yomotsu et passa haut dessus du puits des âmes puis disparut du Yomutsu pour réapparaitre haut dessus du Temple du Cancer. Son âme se dirigea dans les ruines du temple jusqu'à trouver son corps, d'ailleurs sous sa forme ectoplasmique, bien qu'inconsciente Aurore voie pourtant tout ce qui se passe. Elle voie parfaitement son corps inanimé parmi les décombres du temple, sa peau a le teint pâle, tellement pale comme si elle était morte, elle pense qu'elle est morte sur le coup. Son âme réintégra son corps et elle fit eut un spasme musculaire.

Aurore entrouvrit ses paupières et remarqua qu'elle n'est plus sur les côtes du Yomotsu, mais de nouveau dans son corps dans le temple du Cancer. Elle voudrait se relever et tenter de comprendre ce qui s'est passé, mais n'y arrive pas, Aurore n'est pas victime d'une fatigue physique, mais spirituelle. Elle a bon ordonner à ses jambes de l'aide à se relever rien n'y fait, aucun des membres d'Aurore n'obéit à ses ordres. Ce n'est décidément pas le meilleur endroit pour être paralysé, si un spectre vient il n'aura aucun mal à venir l'achever. Elle regarda fébrilement entre ses paupières, une silhouette vient de faire son entré dans le temple et s'approche doucement d'elle. Qui est-il ? Que me veut-il ? Les questions dans la tête d'Aurore se bousculent les unes après les autres, dans son corps et sa tête qui sont déjà au bord de l'évanouissement. Il se trouve à présent auprès de moi, il s'agenouille et remarque mon collier, il le fixe pendant un bout de temps avant de me regarder. Il dégage un cosmos froid et glacial, je l'ai déjà ressenti, mais je suis dans un tel état de fatigue que même pensé ou tenter de réfléchir ou de me souvenir est une torture et m'est totalement impossible. Je vois ses lèvres bouger, mais je n'entends pas ce qu'il me dit. Puis Aurore tomba inconsciente devant cette inconnue au cosmos familier, mais dont elle ne peut se souvenir le nom. Aurore se sent aussi déplacer, quand elle rouvre péniblement ses yeux, elle aperçoit le temple du Bélier s'éloigner au loin. Qui y a-t-il de plus frustrant et de stressant d'être la merci d'une personne, mais ne pas avoir la force que pour se défendre, remuer ou même simplement parler. Je suis dans un tel état de fatigue que je n'ai même pas la force de ressentir des émotions telles la peur, l'angoisse ou le stress. Où cet inconnu peut-il bien m'emmener ?

Aurore plonge souvent d'un profond sommeil et à chaque fois qu'elle rouvre fébrilement ses paupières pour observer où elle se trouve le paysage change drastiquement, pour elle cela dure une seconde, le temps d'un clignement d'œil, mais en réalité combien de temps passe entre à chaque fois qu'Aurore ouvre les yeux ? Cinq minutes, trente minutes, deux heures ? Dans un de ses bref moment de lucidité, Aurore qui n'a même pas la force de remuer sa tête regarda du coin de l'œil qui est l'homme qui la porte, mais celui-ci est dissimulé par une capuche, la dernière chose qu'Aurore remarqua c'est un paysage dénué de toute végétation, remplie de neige alors qu'elle ne possède aucune résistance face au froid, mais étrangement elle ne ressent rien. Elle se souvient péniblement qu'Sanctuaire cette inconnue l'avait enveloppé d'un drap noir avant de l'emporter avec elle, cette fois-ci Aurore plongea dans les abymes de la torpeur pour de bon et n'ouvrir plus les yeux durant ce voyage vers l'inconnue avec cette personne qui est venue la chercher au Sanctuaire pour emmener on ne sait où.

À présent Aurore ressent qu'elle est arrivée à destination et qu’on la pose délicatement au sol, mais ne ressent nullement le froid du paysage qu'elle a pu voir la dernière fois qu'elle a ouvert les yeux. À l'heure actuelle elle est toujours plongée dans les limbes du sommeil, ce qu'elle ignore c'est que d'avoir revêtu son surplis et détruit son alter ego démoniaque n'est pas sans conséquence. Le surplis est fidèle à son maitre, peu importe ses choix et sa destinée et Aurore, ayant détruit son double démoniaque, le surplis reconnu Aurore en tant que-t-elle comme sa détentrice et l'investit de tous ses pouvoirs. Avant cela Aurore pouvait voir, entendre et ressentir les âmes grâce à son étoile maléfique, mais à présent après que le surplis est investi Aurore de tous ses pouvoirs, la relation entre Aurore et les âmes ont été fameusement augmentée et encore c'est un euphémisme ceux-ci ont été amplifiés ainsi Aurore possède à présent de nouveaux talents qu'il lui faudra maitriser et améliorer. Le fait qu'Aurore a revêtu son surplis là considérablement changé c'est aussi ce qui est la cause de son extrême fatigue spirituelle et psychique. Et durant son sommeil celle-ci a quelque crise de somnambulisme où elle parle seule

- Maman… maman… le surplis…. mon surplis… celui du Nécromancien… je l'ai revêtu et j'ai vaincu mon ma personnalité obscure…

- Elema… le spectre… je l'ai brutalement tué… je t'ai vengé… j'ai obtenu une armure comme je te l'avais promis…

- Maman, Elema… pourquoi êtes-vous partis ?


Pendant une journée entière Aurore restera plonger dans un profond sommeil que rien ne semble pouvoir troubler ou briser tant qu'Aurore n'auras pas assimilé tous ses nouveaux pouvoirs, par intermittence il lui arrivera de parler seul, des fois à sa mère, des fois à Elema et parfois à des spectres quelconques qu'elle a rencontrés durant sa vie au château, il y a même une fois où elle s'adresse à Pandore. Plus ou moins vingt-quatre heures après qu'Aurore soit tombée dans son long sommeil léthargique, l'œuvre du surplis et l'assimilation de ses nouveaux pouvoirs semble terminer et doucement Aurore reprend conscience. Doucement et lentement Aurore ouvre ses paupières et se rend compte qu'elle se trouve dans un volcan, la tête sur un oreiller et recouverte d'un drap noir. En guise de couverture

- Mais qu'est-ce que je fais ici ? Et où est passée l'inconnue ?

Et c'est en tentant de se souvenir des vingt-quatre dernières heures, qui lui sont extrêmement flouées, qu'elle arrive à mettre un nom sur le cosmos qu'elle a ressenti dans le temple du Cancer

- Cet homme qui est venu me chercher c'était Camus, mais où est-il passé ? Camus es-tu là ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aphrodite
Ancien compte d'Asteria
avatar

Messages : 476
Date d'inscription : 15/06/2011
Age : 27

Feuille de personnage
Cosmos:
1/300  (1/300)
Vie:
1/300  (1/300)
Armure:
0/350  (0/350)

MessageSujet: Re: La Sainte de Sang-Mêlé   Ven 30 Mar - 16:36

Après les étranges évènements qui sont arrivés à Aurore au temple du Cancer, sont âmes qui a été amené par ont ce qui au Yomotsu, l'âme d'Aurore a de nouveau réintégré son corps, mais celle-ci n'as plus aucune force et son dernier souvenir est celui d'un inconnu qui vint la chercher et la ramena ici, l'endroit où elle se trouve actuellement. Aurore c'est réveillé dans un volcan, la température y est torride voir insoutenable, mais cela ne dérange en rien Aurore qui est habituée à ce genre de chaleur, ça fait d'ailleurs bien longtemps qu'elle n'avait plus ressentit pareille chaleur. Il y a plusieurs dizaines de colonnes de vapeurs qui s'élèvent d'un peu partout des différents bassins de laves qui se trouvent ici.

Aurore ignore ce qu'elle fait ici tout comme elle ignore l'identité de l'étrange individu qui est venu la chercher au Sanctuaire pour l'emmener ici, elle bien une idée de qui cela pourrait être, mais personne ne répond à ses appels. Elle prit une longue inspiration et se releva et fit le tour du Volcan, il n’y a apparemment pas âme qui vivent dans les environs. Qui ne tente rien n'a rien elle hurla de nouveau dans le volcan pour voir si la personne qui là amener ici va lui répondre. Contre toutes attentes quelque chose brisa l'intense chaleur et l'étrange individu qui prit Aurore pour l'emmener ici fit son apparition, il s'approcha d'elle et ôtât sa capuche

- Camus ! C'était donc bien toi qui es venu me chercher au Sanctuaire, mais pourquoi m'avoir emmené ici ?

- Je t'ai emmené en c'est lieu pour plusieurs raisons la première étant pour te sauver la vie, la deuxième je sais pourquoi tu es allé au temple du Cancer et je vais donc t'entrainer pour que tu puisses atteindre ton but et la troisième étant que ce lieu est le seul endroit où tu supportes la chaleur, dehors c'est Asgard et les températures y sont polaires, températures qui d'ailleurs tu ne supportes pas, mais le problème va être réglé en même temps que les autres.

- Je t'en remercie Camus, mais pourquoi ne pas m'avoir tout simplement ramené chez moi et partir ?

- Parce que j'ai promis à ton maitre de toujours veiller sur toi

- Il me semblait que tu ne connaissais pas Elema, c'est ce que tu m'as dit en Sibérie

- Aurore je t'en prie laisse-moi t'expliquer et tu comprendras tout

Un long silence s'installa dans le volcan, on entendait plus que le crépitement de la lave en fusion dans le volcan, Aurore alla s'asseoir sur un rocher qui a juste la taille d'une chaise, attendant avec une certaine impatience les explications de Camus. Celui-ci était comme à son habitude impassible, aucune émotion n'apparaissait sur son visage, pour ne pas changer en fait. Il plongea son regard dans celui d'Aurore quelque seconde sans rien dire avant de s'adresser à elle sur un ton toujours aussi froid que la glace

- Maintenant que tu es calmé laisse-moi tout t'expliquer en détail : Camus marqua un silence avant de reprendre : Il y a dix ans de cela quand nous les Saints nous nous sommes lancé à l'assaut du Château de Pandore et des Enfers, j'ai vaincu bon nombre de spectres, j'étais sur le point d'abattre ta mère qui d'ailleurs avait des drôle de manières de combattre, quand tu as surgi de nulle part et que tu t'es interposée entre moi et ta mère pour la protéger. C'était la première fois que je voyais qu'un spectre était parent, mais tu étais déterminé à la protéger, je l'ai lu dans ton regard. Puis ta mère c'est jeté sur toi et te protégeait de son corps en me suppliant de t'épargner que je pouvais la tuer si cela me chantait du moment que je te laissais en vie. C'était la première fois que je voyais un tel instant maternel et humain chez un spectre, c'est pour cette raison que j'ai laissé la vie à ta mère, je ne pouvais pas décemment ôté la vie à une mère, même si celle-ci était un spectre. Je suis d'ailleurs désolé de ce qui est arrivé à ta mère,Camus remarqua un silence de plusieurs secondes avant de reprendre

Concernant Elema, oui je l'ai connu à l'époque où elle n'était qu'apprenti comme toi, je ne l'ai pas formé personnellement, mais je la voyais souvent s'entrainer avec ardeur et application, comme tu le fais à présent, elle était d'ailleurs un des saints les plus prometteurs de sa promotion et elle l'a prouvé ça sur les champs de bataille et terrassant plusieurs, il est malheureux d'ailleurs que cette maudite maladie se soit déclaré chez elle et oblige le Sanctuaire à la reformer pour question de santé. Maintenant j'en viens au fait de pourquoi t'ai-je amené ici.

Le jour où elle a découvert ton secret, elle est venue me voir le soir, parce que je lui avais raconté ce qui était arrivé dix ans plutôt, mais le poison de ce maudit spectre devais déjà faire son office, je voyais bien qu'elle était un peu trop fébrile, sentant sa maladie avancée elle m'a demandé et même promettre que s'il devait lui arriver quelque chose, que je garderais toujours un œil sur toi, le lendemain ce spectre la tuait, mais tu as toi-même tué ce spectre de t'es mains Aurore. Il faut que tu sache qu'Elema t'aimait énormément comme si tu avais été sa propre fille et c'est vrai de la manière donc elle te serrait dans ses bras je renvoie encore la scène ou ta mère ta saisit dans ses bras et me suppliait. Toutes les deux t'aimaient d'un amour intense ça ne fait aucun doute. Si je ne t'ai rien dit en Sibérie c'est tout juste parce qu'il n'est pas dans mon habitude, de remuer le couteau dans la plaie maintenant prépare toi dans une heure on sort, il est temps que tu t'endurcisses face à la température polaire. Une dernière chose, voici ton collier, t'amener ici ne fut pas chose facile et la corde retenant le surplis de ta mère a sauté, sachant l'importance que celui-ci a à tes yeux, je l'ai ramassé et j'ai été au village près d'ici pour que l'on te le répare


- Je t'en remercie Camus, c'est le dernier souvenir de ma mère et j'y tiens énormément

Aurore remis son collier autour du coup, et tenta de se remettre de tout ce que lui a dit Camus, dans un certain sens il n'a pas tort et il faut que je m'endurcisse face aux températures polaires, Aurore pris le soin de se reposer une demi-heure puis elle rejoignit Camus à l'entrée du volcan. Après ce qu'il lui a dit elle est déterminée à s'améliorer, elle sortit sans son armure, il faut dire aussi qu'elle ne l'a pas à sa disposition, elle sortit habiller comme elle était dans la neige et le froid, elle ressentit immédiatement la morsure de celui-ci sur son corps, mais elle restait la dehors à s'entrainer comme elle a pris l'habitude de le faire au Sanctuaire avec Elema, une heure après Camus la força à rentrer dans le volcan pour qu'elle se réchauffe, elle ne doit pas non plus surestimer ses forces et quand elle est forcée de rester dans le volcan elle médite et tente d'utiliser ses nouveaux pouvoirs, elle sait qu'elle les possède, mais ignore comment les utilisé, alors il lui vient une idée pour le moins bizarre il faut dire. Elle invoqua son surplis et le revêtit. Elle reprit sa méditation par après, mais une autre idée lui vint a l'idée, elle percevait les âmes, mais à présent essayais de les manipulées, elle prononça le début des paroles de l'attaque, les âmes virent se réunir dans la main d'Aurore avant de lui exploser à la figure, elle essaya d'utiliser la technique plusieurs fois, mais à chaque fois cela provoqua une catastrophe, entre le python rocheux qui a failli lui tomber la tête et la flaque de lave qui la brûla à l'épaule et n'arrivant n’a rien de concret, Aurore retourna s'entraîne dehors, cette fois-ci elle put y rester une heure et demie, au fur et à mesure que les jours passent Aurore parvient à rester de plus en plus longtemps dans le froid le plus extrême, deux, heures, trois heures, cinq heures et demie, huit heures et pour finir une journée entière et quand elle rentre se réchauffer dans le volcan elle revêtit son surplis et médite ou tente d'apprivoiser ses nouveaux talents, Camus n'aime pas trop qu'Aurore revêtisse son surplis, mais Aurore semble à présent libéré de l'emprise de celui-ci et passe à son gré de son état normal à son état spectre et vice versa sans problème, d'ailleurs Aurore parvient à contenir son cosmos lors ce qu'elle passe à son côté spectral et que son cosmos devient donc lui aussi spectrale. Cela fait à présent une semaine ou deux peut être trois, elle ne sait plus très bien, elle s'entraîne avec un tel acharnement sous le regard de Camus qu'elle en a oublié la notion du temps. C'est journée ne sont rythmé plus que par ça, entrainement physique dans le froid, méditation, et apprentissage de ses nouveaux talents, ainsi de suite plusieurs fois par jour. Si Aurore le pouvait elle se passerait même de dormir ou de manger pour sa consacrée à son entrainement. Voilà maintenant deux mois qu'Aurore vit en Asgard, elle s'est habituée au froid, toutes utilisations du Seki Shiki ne lui explose plus à la figure et ne provoque des catastrophes. Elle essaye à présent d'utiliser correctement ses nouveaux talents, elle essaya de crée une chose indispensable pour utiliser une technique que lui avait apprise Elema.

- Il faut que je me concentre, il faut que je recrée à partir d'âme une étole pareille à celle de l'armure d'Elema "Seki Shiki"

Lentement les âmes rejoignent Aurore et sous la volonté du cosmos d'Aurore celles-ci fusionnent et prennent la forme voulue, mais ne maitrisant pas encore complètement ses pouvoirs l'étole n'est soit pas assez longue ou résistante et se brise à la moindre utilisation et pendant plusieurs jours cette technique obsédera Aurore, mais comme elle l'a prouvé avec persévérance on obtient toujours des résultats, au fur et à mesure qu'elle réussit améliorer sa technique elle développe aussi de plus en plus ses dons avec les âmes jusqu'au jour où elle réussit a créé une étole d'âmes à l'identique de celle de sa tante et réussi à faire les mêmes choses qu'elle, ce jour Aurore entendu un bruit qui lui est familier, un de ses corbeaux a fait plusieurs milliers de kilomètres bravant les intempéries pour retrouver sa maitresse alors qu'elle leur avait rendu leur liberté justement pour que les spectres ne les tuent pas, cela donne à Aurore une idée de la prochaine chose qu'elle va améliorer, une de ses propres techniques "L'Infernal Typhon of Feather" elle possède déjà une meilleure maitrise des âmes donc cela se montre moins fastidieux que pour crée l'étole, mais enflammé les âmes n'es pas une mince histoire à faire, mais en une semaine elle réussit à obtenir le résultat souhaité améliorant encore plus ses talents. Cela fait six mois maintenant qu'Aurore est à présent à Asgard, elle connait d'ailleurs par cœur les environs du volcan, se promenant à son gré, avec ou sans son corbeau, elle n'est pas folle on plus au point d'aller revêtir son surplis pour aller se promener, bien que parfois cela lui éviterait quelque accident malencontreux. Un jour qu'Aurore prenait du temps pour se promener elle tomba sur une bête blessée par des chasseurs, en train d'agoniser, la bête étant gravement blessée par une flèche, mais n'ayant le cœur d'achever la brave bête, elle s'approcha de lui et lui parla doucement et posant sa main sur son pelage

- Ne t'inquiète pas, dans quelque seconde tu ne ressentiras plus la douleur, ton corps va rester ici mais, ton âmes va aller en Élyssion "Seki Shiki"

Doucement l'âme de la créature sortit de sa carcasse sans encombre, elle allait relâcher l'âme quand soudain elle se dit que c'est la première fois qu'elle utilise cette variante de la technique et elle la réussi du premier coup, elle ne s'attarda pas et rentra directement au volcan avec l'âme pour la montrer à Camus

- Camus, j'ai réussi, à présent je maitrise les âmes la perfection regarde, j'ai réussi à prendre l'âme d'une créature, mais rassure toi elle était mourante et elle souffrait et je n'avais pas le cœur à l'achever j'ai donc directement retiré son âme de son corps mourant

- C'est bien Aurore, tu en as fait des progrès depuis que tu es ici, tu n'es plus indisposé par les températures glaciales, tu as perfectionné tes techniques et tu as appris à maitriser tes nouveaux talents
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aphrodite
Ancien compte d'Asteria
avatar

Messages : 476
Date d'inscription : 15/06/2011
Age : 27

Feuille de personnage
Cosmos:
1/300  (1/300)
Vie:
1/300  (1/300)
Armure:
0/350  (0/350)

MessageSujet: Re: La Sainte de Sang-Mêlé   Ven 30 Mar - 16:37

Depuis plus de six mois, Aurore vit à présent en Asgard dans un volcan, elle s'y est habituée, chaque matin c'est le crépitement de la lave qui la réveille qui est parfois accompagné par le chant des oiseaux. Le matin quand le soleil se lève à l'horizon et traverse le feuillage des arbres cela fait scintiller neige d'une élégante et jolie façon et le soir depuis le volcan on peut apercevoir des aurores boréales dans le ciel nocturne. Aurore s’est parfaitement habituée à sa vie dans l'extrême nord, elle s'est d'ailleurs endurcie physiquement pour ça pendant plusieurs mois, ces journées se rythmant par différent entrainement. Raven le corbeau attend lui toute la journée percher sur un arbre que sa maitresse prenne une pause et termine sa journée pour passer un peu de temps avec elle, Aurore ne s'accorde d'ailleurs que très peu de pauses, quand elle n'est pas dehors à s'entrainer physiquement elle est dans le volcan avec son surplis sur le corps en train de méditer ou de perfectionner ses talents et ses techniques.

Aurore ne se mélange pas à la population locale elle ne c'est en tout et pour tout rendu qu'une seule fois au village pour se renseigner et s'acheter de quoi manger pour plusieurs mois, l'hiver est à commencer à se présenter sur le pas de la porte, les températures tombent drastiquement, les journées raccourcis et le soleil prend du temps pour percé l'épaisse couche de nuage pour "réchauffer" un tant soit peu cette région du globe en permanence enneigée et Aurore a de nouveau des frissons. Camus l'avait emmené ici en plein été les températures étaient négatives certes, mais proche du zéro, à présent et redescende en pic vers les moins vingt, moins trente, moins quarante degrés. Au début Camus était presque la de façon omniprésente, mais au fur et à mesure il est devenu de moins en moins présent, de deux fois par jour il ne vient plus qu'une fois par jour, puis une fois tous les deux jours et pour finir une fois par semaine. Aurore passait désormais la plupart de son temps seul avec son corbeau dans le volcan qu'elle nourrissait avant et après son entrainement elle en profite aussi pour manger elle-même et discuter avec celle-ci

- Je suis fatigué Raven, tu as faim ? Vient ici je vais te nourrir et maintenant laisse dormir s'il te plait je suis totalement crevéeeeeee, aie ! Qu'elle connerie d'avoir mon surplis derrière mon oreiller demain je le déplace devant ce qui me sert de lit

Comme d'habitude Aurore s'endormit dans la chaleur du Volcan avec son corbeau fessant de même en perchant sur le sommet de son surplis, le lendemain Aurore se réveilla de bonne heure, elle nourrit Raven et mangea elle a l'arrache, pour ensuite commencer son entrainement, dehors le soleil éclairait timidement la forêt à l'entrée du volcan ou Aurore s'entraîne chaque jour, il fait d'ailleurs un peu fraie, Aurore a le corps frissonne à plusieurs reprise, mais, ce n'est pas ça qui va l'empêcher de faire son entrainement quotidien, elle s'entraîna à son aise pendant une heure et demie quand elle ressentit deux cosmos proches du volcan

- Cela doit être des Ases d'Odin qui passent dans les parages rien de grave,

Aurore continua donc son entrainement sans ce méfier du danger qui la guette, dix minutes passèrent avant qu'elle ne ressente de nouveau les deux cosmos, mais cette fois encore plus proche d'elle, cette fois-ci il n'y a plus de doute ce ne sont pas des ases, avec un cosmos obscur pareil ça ne peut être que des spectres, Aurore tenta de se cacher sous un arbre en essayant de diminuer sa cosmos-énergie pour qu'il passe leur chemin sans la remarquer, mais ceux-ci s'arrêtèrent et semblais chercher quelque chose. Aurore passa discrètement la tête d'un côté de l'arbre pour voir qui sont-ils, mais apparemment il n'y en a qu'un malgré la présence de deux cosmos, le spectre était de dos donc elle ne pouvait pas savoir de qui s'agit-il, jusqu'à celui-ci s'adresse à elle

- Aller Aurore, cesse de te cacher et montre toi !

- Non il ne peut pas être en vie celui-là

Dans une erreur de précipitation Aurore marcha sur une branche, tout de suite le spectre tourna sa tête dans sa direction et en un éclair asséna un coup de poing dans le ventre d'Aurore et la fit tomber à terre, celui-ci écraser ensuite sur le dos d'Aurore pour l'écraser dans la neige et se présenta ensuite

- Tu te souviens de moi Aurore ? Orion de l'étoile céleste du Meurtre, ça fait du bien de se sentir vivant et je vais pouvoir prendre ma revanche sur ce que tu m'as fait subir cinq auparavant "Silent Murder"

L'attaque du spectre entailla le corps d'Aurore sur toute la longueur de son torse et l'envoya avec violence dans un arbre, dans laquelle elle retomba ensuite dans la neige immaculée qui se teinta tout de suite de rouge autour du corps d'Aurore encore sonné par l'attaque sans compter la douleur physique de la blessure qui là entaillé sur toute la longueur du torse. Aurore reprend conscience peu à peut et s'exprima dans sa tête.

- Il faut que je réagisse sinon il va me tuer, il faut… il faut que je revêtisse mon surplis : Aurore se releva et hurla à voix haute : Surplis du Nécromancien vient à moi et protège mon corps

Une lueur apparut dans le fond de l'entrée de la caverne du volcan et en un instant revêtu tout le corps d'Aurore, maintenant elle est prête à se battre et à renvoyer Orion la d'où il vient c'est-à-dire en Enfer, elle attendue que celui-ci se jette sur elle, à ce moment elle lui envoya une boule de neige en pleine face ce qui lui masqua la vue et se prit l'arbre derrière elle de plein fouet, Aurore profita de ce court laps de temps pour sauter pour se cacher dans le feuillage d'un arbre. Pendant qu'Orion hurle après Aurore, l'insulte et lui somme de se montrer, celle-ci se concentre pour contre attaquer. Aurore se concentra pour créer son étole d'âmes et moment où Orion ne s'y attendait pas elle sorti de sa cachette et utilisa sa technique Kenbu Shōsen Kyaku sur Orion, elle l'enserra dans son étole, sur laquelle elle tira pour s'élancer a grand vitesse sur lui et lui asséna plusieurs coups avec une violence monstre dans le ventre, elle desserra ensuite son étreinte lui envoya son pied en pleine figure toujours avec la même rage, Orion vola dans un arbre dans le quelle il se fracassa avec violence, sous le choc de l'impact l'arbre s'effondra d'ailleurs. Celui-ci se releva son surplis au niveau du ventre est fêlée en plusieurs endroit et plusieurs filets de sang coule de son visage

- Espèce de sale sang-mêlé tu vas le regretter et en plus tu pousses la provocation jusqu'aux bouts en utilisant ton surplis contre un spectre. Apprête-toi à souffrir mille morts "Horrible Murder"

- Prépare-toi à retourner droit en Enfers Orion

Aurore esquiva sans mal l'attaque d'Orion et lui fonça droit dessus et envoya un coup de genou en plein ventre, fessant éclater le surplis ou il était déjà fêlé et envoyant Orion voler dans les airs, mais elle ne s'arrêta pas la et enchaina directement avec l'Infernal Typhon of Feather, un typhon de plume emporta le spectre le lacérant de toute part, Orion pu se reprendre en l'air et plongea dans l'œil du cyclone droit sur Aurore pour lui faire regretter son acte, mais encore une fois celui-ci tomba dans un piège tendu par Aurore, a quelque mettre de celle-ci soudain le Typhon s'enflamma, une tornade de flamme accompagna les plumes. Et comme il plongeait droit sur Aurore, Orion ne put se protéger et encaissa le choc de flamme de plein fouet et fut renvoyé avec une violence et une vitesse monstrueuse dans un arbre.

- Ce n'est pas possible, cette saloperie d'erreur de la nature n'a pas pu devenir aussi puissante

Aurore pensait en avoir fini avec lui et elle lui tourna le dos, celui se releva d'un bond et sans prit Aurore en traitre et l'attaqua, ensuite il saisit Aurore par la taille et la souleva du sol et referma subitement son étreinte et tenta de lui briser la colonne vertébrale. Orion se mit à rire d'un rire sadique et commença à se vanter

- Tu n'aurais jamais dû me tourner le dos et maintenant c'est toi qui vas mourir, je tiens enfin ma vengeance

- Orion as-tu oublié qu'elle est mon étoile maléfique par hasard ?

- Celle des âmes et qu'est-ce que cela peut-il bien me faire ? Oh non !!!

- Seki Shiki Meikai Ha

Aurore posa sa main sur le sternum d'Orion et lui arracha l'âme de corps, son âme arrachée son corps relâcha l'emprise qu'il exerçait sur Aurore, à présent c'est elle qui détient sa destinée dans ses mains, elle ne comptait laisser son âme aller direct au Yomotsu, non elle tuera avant ! Comme cette ordure le mérite

- Maintenant, prépare toi je ne vais pas te renvoyer chez toi non ! Je vais t'anéantir pour de bon Orion Seki Shiki Kisōen !!!

L'âme d'Orion fut immédiatement incinérée avec les cris d'infinies douleurs de celui et l'âme d'Orion disparu sans laisser de traces, alors pense qu'elle peut souffler quand le deuxième spectre fit son entrée sur la scène de bataille. Aurore s'attendait à tout sauf à devoir combattre ce spectre-là, sur les cent-huit spectres il a fallu que ce soit celui-là qui accompagne Orion, Aurore était prête à tout sauf à cette éventualité

- Orion espèce de minable s'apprendra à te jeter tête la première sur tes adversaires, vu que mon minable frère d'armes ce fait massacrer c'est moi Armunia de l'étoile céleste du Désir qui vais t'achever

- Maman ! Je suis heureuse de te revoir

Aurore se jeta sur sa mère en baissant sa garde, mais une fois en contact physique celle-ci lui mis un coup de poing dans le ventre, Aurore tomba à genoux à terre, elle ne comprend pas pourquoi ça mère l'attaque de la sorte, pourquoi elle qui a pu se montrer si bienveillante avec elle la traite maintenant comme une ennemie

- Mère qu'est ce qui te prend ? C'est moi, Aurore, ta fille, je suis ta fille, alors pourquoi m'attaques-tu de la sorte ?

- Je n'ai pas de fille !

- Comment ça ? bien sûr que tu as une fille, je suis ta fille

- Silence maudite chevalier d'Athéna, je suis une fidèle servante d'Hadès et ta vie va s'achever ici et d'ailleurs que fait une Sainte avec un surplis sur le corps !

Hadès à ramener Armunia la vie, mais lui a aussi lavé le cerveau de façon à faire de celui-ci une véritable machine de guerre sans émotion, c'est d'ailleurs pour ça qu'elle s'attaque a Aurore ça propre fille et compte bien la tuée et ramener sa carcasse à Hadès pour lui prouver sa loyauté et la remercier de cette nouvelle vie

- Mère je t'en prie écoute moi, tu ne me reconnais pas ?

- Silence !!!

Armunia s'attaque à sa fille avec rage, chaque seconde de qui passe est une seconde de trop pour Aurore, celle-ci essaye d'éviter les attaquer de sa mère et les encaisses comme elle peut. Même quand Aurore attaque elle retient ses coups pour éviter de la blesser ou de la tuer, ce qui exaspère encore Armunia et qui frappe avec encore plus de violence Aurore, celle-ci ne fait d'ailleurs que manger la neige et sers de punching-ball refusant de porter la main sur sa mère

- Il faut que je me défende ou elle va finir par me tuer "Kenbu Shōsen Kyaku"

- Quoi ?

Aurore crée immédiatement une étole à partir d'âme et emprisonna sa mère dedans et la martela de coup de pied, mais encore elle n'y, mais pas toutes la rage qu'elle a mise face à Orion, elle retient même ses coups, Armunia vola dans un arbre et sembla inconsciente au premier abord, mais tout cela n'est qu'un piège. Aurore se précipita auprès de sa mère, mais une fois Aurore a porté elle donna un puissant coup de poing dans le ventre, même si le surplis résista au coup, Aurore cracha un filet de sang qui atterrit sur la figure de sa mère. Aurore fit quelque pas en arrière avant de tomber au sol. Alors qu'Armunia était pressé d'en finir avec sa fille, Raven le corbeau d'Aurore s'attaqua à sa mère pour protéger sa maitresse, mais Armunia utilisa une de c'est technique contre l'oiseau et l'envoya voler contre un arbre, le corbeau retomba inanimé au sol

- Raven non !

- Maintenant que ce foutu piaf est calmé je vais pouvoir mettre un terme à ta vie chevalière

- Je n'ai pas le choix je dois me battre contre ma mère

À contrecœur Aurore dut se résoudre à affronter sa mère, elle ramassa d'abord Raven, qui est juste un peu sonné et le mit en sécurité. Puis elle se tourna face à sa mère et lui parla droit les yeux dans les yeux

- Je ne voulais pas en arriver la mère, mais tu ne me laisses pas le choix et je vais me battre en tant chevalière d'Athéna et laisser mes sentiments à ton égard de coté

Il s'ensuivit d'un violent combat, Aurore hésitait encore à donner tout ce qu'elle a contre sa mère alors que celle-ci déployait toute sa puissance justement pour tuer Aurore, Aurore laissa son côté obscur sortir, tout de suite ses pupilles devint écarlate, son cosmos obscur et sa voix prit le timbre de celle d'un démon, elle savait que c'était dangereux, mais dans cet état elle ne ressent plus d'émotion quel que soit ce qui aide Aurore à se battre contre sa mère et à repousser les limites de ses forces. Cela fait une heure que le combat dur et tant la mère que la fille sont fatiguées, Aurore l'est plus pour avoir déjà mené un combat auparavant, sa mère dispose de plus de force et compte utilisait ce qui lui reste pour tuer à présent maintenant sur le champ, estimant qu'elle lui a assez fait perdre de temps

- Tu m'as fait perdre assez de temps, je vais te tuer maintenant

- Mère je t'en prie ne m'oblige pas à faire ça

Trop tard Armunia intensifia son cosmos en flèche et se préparait à déclencher sa plus puissante attaque, Aurore de son côté fessait pareille, deux cosmos spectraux poussés a le paroxysme était à présent facilement détectable et impossible de rater l'affrontement qui y fait rage actuellement la mère et la fille étaient toutes les deux prêtes à utiliser tout leur cosmos dans une ultime attaque

- Prépare-toi à mourir chevalier ! "Tue-moi Aurore"

- Mère il n'est pas trop tard, pour l'amour d'Athéna arrête avant qu'il ne soit trop tard

- Destruct….

- Seki Shiki Konsō Ha

Sa mère vient de dire qu'elle va la tuée, mais Aurore entendue clairement sa mère lui demander de la tuée, quelque chose troubla Armunia dans la préparation de son attaque, elle ressentait un fort mal de tête d'ailleurs, au point de se saisir la tête avec les mains. Mais trop tard l'attaque de sa fille, Aurore est partie, les âmes encerclèrent Armunia avant d'exploser dans un large périmètre, celle-ci hurla a la mort ce qui déchirât le cœur d'Aurore, après la violente explosion, tout avait été arraché, par contre Armunia était toujours debout avec plus que la moitié de son surplis sur le corps le reste ayant été détruit dans l'explosion puis elle s'effondra au sol. Aurore accourue auprès de sa mère et la prise dans ses bras, Armunia a retrouvé sa mémoire, elle regarda Aurore sa fille droit dans les yeux en pleurant et leva fébrilement sa main vers le visage de sa fille pour le caresser et tenta de s'exprimer péniblement

- Aurore… ma fille pard… pardonne moi d'avoir levé… la main sur toi… je… je t'aim……

La main d'Armunia retomba lourdement au sol et Armunia ferma ses yeux qui continuais de verser des larmes, la mère d'Aurore vient de mourir de la main de sa propre fille, cela fais atrocement mal à Aurore, mais elle n'avait pas le choix, Camus arriva peu après à la hâte et vu Aurore revêtue de son surplis serrant dans ses bras en pleurant le corps meurtri de sa mère, malgré qu'Aurore est sous l'influence de son côté obscur, celle-ci pleure, progressivement Aurore revient à sa véritable personnalité, ses yeux, sa voix et son cosmos reprennent leurs aspects normaux

- Que s'est-il passé Aurore ?

- Non ma mère, pourquoi, pourquoi Hadès a-t-il fait ça ?

Aurore ne répondit pas à la question de Camus, mais en voyant le corps des deux spectres il comprit ce qu'il y a bien pu se passer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aphrodite
Ancien compte d'Asteria
avatar

Messages : 476
Date d'inscription : 15/06/2011
Age : 27

Feuille de personnage
Cosmos:
1/300  (1/300)
Vie:
1/300  (1/300)
Armure:
0/350  (0/350)

MessageSujet: Re: La Sainte de Sang-Mêlé   Ven 30 Mar - 16:37

- Aurore, je viens de comprendre ce qu'il vient de se passer ici, tu as su te débarrasser de deux spectres seuls, de plus l'un des deux était ta mère. Cela ta demandé un énorme effort pour surpasser tes sentiments que tu portais à ta mère pour déclencher une technique pour la vaincre, mais qui malheureusement la tué sur le coup ou presque. Mais ! Parce qu'il y en a un, dépose le corps de ta mère au sol et tient toi débout face à moi avant que je continue

- Tout de suite Camus

Aurore déposa délicatement le corps de sa mère au sol, puis se présenta debout face à Camus, quand celui-ci lui donna un coup dans le ventre qui l'envoya voler dans la neige, puis sur un ton froid et coupant, il continua

- Aurore, faire preuve de sentiment est une faiblesse qui peut être fatale au combat. Tu ne dois éprouver aucun sentiment pour tes ennemis comme pour tes amis au combat est-ce clair ?

- Mais c'était ma mère, je ne peux pas la haïr

- Dans ce cas Aurore, je ne peux pas te laisser t'en aller, tu es revêtu de ton surplis alors bas toi ! Tu ne partiras d'ici qu'à une seule condition que tu me battes ! Diamond Dust !!!

Aurore pris le flux glacial de plein fouet, sa course fut arrêtée violemment par un arbre, avant qu'elle ne retombe dans la neige, difficilement Aurore se relève et regardais Camus avec incompréhension pourquoi soudainement l'attaque t'il et lui demande de renoncer à tout sentiment

- Je ne peux pas me battre contre toi, alors que c'est toi qui m'a sauvé au Sanctuaire et qui pendant six mois m'as entrainé et m'as permis de devenir ce que je suis à présent, donc non je ne peux pas me battre contre toi et me demander de ne plus ressentir de sentiment ferait que je ne vaudrais pas mieux que les spectres et je refuse de leur ressembler

- Pourtant ce que tu portes actuellement c'est bien un surplis, il ne reste qu'un pas à faire pour que tu deviennes un spectre comme ta mère et puis même moi tu dois me haïr, ta mère, ta tante, tes amis et moi, tu dois tous nous haïr. Alors, maintenant bats toi contre moi ou je serais forcé d'utiliser des méthodes plus drastiques !

- Camus, pourquoi me dire tout cela, pourquoi vouloir me faire du mal…

Camus ne laissa pas terminer Aurore qu'il déclencha une autre attaque qui renvoya Aurore contre un arbre, ensuite il vint près d'Aurore et l'écrasa dans la neige avec son pied, il appuyait bien fort pour l'enfoncer avant de continuer toujours avec le même ton tranchant et dénué d'émotion

- Tu ne comprends décidément rien ! Bats toi c'est un ordre de ton maitre ! Bats-toi comme tu l'as fait face au premier spectre qui porte bien plus de blessures physiques bien profondes alors que le corps de ta mère n'a aucune blessure mortelle, juste des petites entailles et éraflure : ensuite Camus reprit ses distances avec Aurore

- Très bien, c'est toi qui l'auras voulu, je ne te ferais pas de cadeau "Infernal Typhon of Feather"

La tempête de plume aussi tranchante que les lames d'un rasoir partait droit en direction de Camus, mais il n'essaya même pas de l'esquiver et resta au milieu de la tornade, il sentait même avant qu'Aurore porte son attaque que celle-ci n'as même pas daigné y mettre la même rage que face à Orion et décida de lui montrer qu'il ne plaisante pas. Étant dans l'œil du typhon et n'essuyant aucun dommage il utilisa "l'Aurora Thunder Attack" qui remonta sans mal le Typhon et percuta Aurore en plein ventre la renvoyant violemment au sol. Camus affichait un air plutôt sévère à Aurore qui malgré ce qu'elle a dit n'a même pas donné le dixième de la rage qu'elle l'a donnée face à Orion dans cette attaque. Aurore se releva avec peine et tenta d'utiliser le "Kenbu Shōsen Kyaku" contre Camus, elle créa son étole d'âmes et tenta de l'attraper avec celle-ci, mais il se déporta sur le côté et attrapa l'étole qui tira avec force vers le bas, avec violence et fracas Aurore s'écrasa au sol.

- Affligeant ! Tu devrais pourtant savoir que les techniques d'Elema n'ont aucun secret pour moi.

- Ce n'est pas fini Camus !

Camus regardait Aurore se battre comme elle le pouvait contre lui pour lui prouver qu'il a tort, mais celle-ci se laisse encore trop guidé par ses émotions et comme pour Hyoga, ces émotion freine l'éveille d'Aurore à l'éveille du septième sens. Elle fait tout ce qu'elle peut pour tenter de le traiter comme un ennemi et déchainer toutes la puissance de son cosmos contre lui, mais inconsciemment à cause de ses sentiment pour lui, elle retient la puissance de ses attaques comme face à sa mère, c'est uniquement parce qu'elle était sous l'influence de son côté obscur que son attaque fut lancée à toute puissance contre sa mère et la tua. Il est temps de remédier à ça pour de bon. Camus éprouvait d'une certaine façon une forme de pitié envers Aurore, mais rien ne paressait sur son visage et en tant que maitre il est de son devoir de tout faire pour que son élève s'éveille au septième sens. Aurore tenta une autre offensive, mais comme les autres il l'esquiva et mis son poing en plein visage d'Aurore qui d'ailleurs ne porte pas son masque

- Aurore de qui te moques-tu ! Tu ne me laisses pas le choix, je t'avais averti maintenant je vais avoir recours à des manières beaucoup plus extrémistes en tant que maitre cela est mon devoir

Comme pour Hyoga, Camus utilisa le même genre de stratagème sauf que pour Aurore si se contenta de lui envoyer une illusion dans son cerveau et pour que cela marche il devra agir pendant qu'Aurore est sous le coup de l'illusion. Aurore dans son délire vois impuissante Camus saisir le corps de sa mère par la gorge et jeter sa dépouille dans le bassin de lave du volcan. En réalité pendant qu'Aurore délire, Camus ramassa le corps de la mère d'Aurore et le mit à un endroit où Aurore ne pensera pas à aller voir sous le coup de la colère. Quand l'illusion prend, fin Camus se tient au même endroit qu'il a dans l'illusion qu'il a projeté à Aurore.

- Camus pourquoi as-tu fait ça ? Était-ce un rêve ? Pourquoi !!!

- Ce n'est ni un rêve ni un cauchemar, ce que tu as vu était la réalité, tu ne m'as pas laissé le choix alors j'ai dû agir plus drastiquement

- J'aimais ma mère et la tué ma déchirée le cœur et mon âme alors de quel droit m'as-tu privé de sa dépouille

- Il le fallait, tu es une saint d'Athéna parait-il alors tu n'as pas besoin d'avoir le corps det a spectre de mère

- Camus je te hais !!!

Aurore commence à voir rouge, mais elle ne se laisse pas envahir par son côté obscur malgré la haine qu'elle éprouve pour ce qu'elle croit que Camus a fait ou plutôt n'as pas fait, tout de suite le cosmos s'intensifia brutalement. À présent Aurore ne ressent plus de sentiment envers Camus et pourtant elle n'est pas sous l'influence de son côté obscur, il était temps que ça arrive, mais il ne faut pas qu'elle s'arrête en si bon chemin, elle n'est plus très loin de l'éveil ultime, aussi Camus décidât de pousser encore plus dans ses retranchements

- Et maintenant que comptes-tu faire Aurore ? C'est vrai que quand j'y pense peut être aurais-je du abattre ta mère il y a dix ans et Elema serait encore en vie aujourd'hui et toi tu serais devenu un spectre et Elema ne serait pas morte en vain en donnant sa vie pour toi

- La ferme !!! Je t'interdis de prononcer le nom de ma tante et je vais te faire ravaler tes paroles !

- Veux-tu me tuer Aurore ?

- Oh oui si tu continues de me pousser à bout je n'y verrais aucun inconvénient " Infernal Typhon of Feather"

Cette fois-ci quand Aurore déclencha son attaque ce n'est pas un simple torrent de plume qui fonças sur Camus, mais une véritable fournaise accompagnées de plume acérées comme Excalibur, cette fois-ci il fut obligé de l'esquiver. Aurore réitéra d'ailleurs plusieurs fois son attaque. La chaleur de la fournaise d’âmes embrasée est-elle que la neige fonds sur plusieurs dizaines de mettre et les arbres s'enflamme directement. Le lieu de l'affrontement du combat entre Aurore et Camus n'est plus qu'un vaste champ désolé et fumant en proie aux flammes.

- Puisque je n'arrive pas à t'atteindre, je vais moi aussi utiliser une méthode plus radicale

Cette fois-ci ça y est, le cosmos d'Aurore ne cesse de croitre d'une manière brutale et violente, maintenant, Aurore ne ressent plus aucun sentiment, sa haine a disparu et elle rentre dans une sorte de transe. Cette fois-ci c'est la bonne, Aurore vient de s'éveiller au septième sens son cosmos explosa d'ailleurs, il est à présent aussi chaud que la fournaise qui les entoure et Aurore hurla

- Seki Shiki Konsō Ha

L'explosion fut terrible et alla jusqu'à arracher le sol dans un vaste périmètre déracinant les arbres et toutes choses se trouvant dans un diamètre de plusieurs dizaines de mètres fut souffler pour l'explosion du cosmos et de l'attaque d'Aurore cumuler. À présent il ni a plus qu'une clairière à l'endroit où se trouve Aurore à présent éveillé au septième sens et fermement décidé de mettre à un terme au combat qu'elle a engagé avec Camus,

- Maintenant je vais mettre un terme à ce combat

- Aurore attend s'il-te-plait

- Infernal Typhon of Feather

- Je crois que j'ai réussi ce que je voulais faire, maintenant je vais te calmer "Aurora Execution"

L'attaque de Camus souffla celle d'Aurore et l'envoya violemment contre la paroi rocheuse du volcan et fit éclater l'épaule droite de son surplis et son épaule droite commença à saigner, quelque filet de sang coule le long de son épaule. Aurore se releva, immédiatement ignorant la douleur pour continuer son combat contre Camus jusqu'au moment où elle le vaincra comme il lui a demandé et après ce qu'il lui a dit il le mérite elle l'estime. Camus tout comme avec Hyoga, a réussi à pousser Aurore dans ses retranchements et celle-ci finit par s'éveiller au septième sens. À présent Aurore est dans un état de combativité extrême et pour la calmer il lui saisit le bras et lui coinça dans le dos pour la forcer à l'écouter. Il n'aurait qu'à utiliser une nouvelle fois l'Aurora Execution pour vaincre Aurore, mais il sait aussi qu'elle se relèvera et le but n'étant pas de mettre sa vie en danger. Il lui coinça donc simplement le bras dans le dos

- Aurore c'est fini, tout cela n'était qu'un entrainement, un entrainement final, il fallait qu'en tant que maitre je t'éveille au septième sens, mais te sentiment était un frein à cela. C'est pour cela que j'ai dit et fait toutes ces choses jusqu'à présent,

- Comment veux-tu que je te pardonne, tu as jeté le corps de ma mère dans la rivière de lave dans le volcan et tu croies que je vais t'écouter et te pardonner ?

- Ce n'était rien de plus qu'une illusion destinée à te pousser dans tes retranchements et ainsi te faire oublier tes sentiments à mon égard rien de plus, le corps de ta mère se trouve dans le volcan avec ton corbeau.

Aurore alla vérifier si ce qu'a dit Camus est vrai, elle rentra dans le volcan et trouva le corps de sa mère auprès de son corbeau. Elle comprit donc pourquoi Camus a fait tout cela, s’il ne l'avait pas fait Camus l'aurais écrasé sans problème vu qu'elle n'aurait pas déployé toute sa puissance justement à cause de ses sentiments, vue sous cet angle cela prenait tout son sens. Aurore d'ailleurs maintenant ressentait une forme de honte après ce qu'elle a dit à Camus, il a fait ça pour son bien et elle ne la même pas remarquer. Aurore ramassa le corps de sa mère et retourna auprès de Camus pour lui dire une dernière chose

- Camus je comprends pourquoi tu as fait tout cela, j'étais d'abord enchaîné à mes sentiments et dans l'impossibilité de me battre de toutes mes forces, puis après ton illusion j'ai été envahie par la haine soudaine, qui s'est peu à peu estompé aussi vite qu'elle est apparue pour ne laisser plus rien pour enfin m'éveiller au septième sens. Maintenant je comprends pourquoi tu la fais et je tiens à t'en remercier. Camus, Elema est enterré à côté de mon père au Sanctuaire et je souhaite que mes parents soient réunis. Donc je m'en vais pour le Sanctuaire pour enterrer ma mère

Aurore marcha quelque centaine de mètres avant d'utiliser sa forme de voyage cosmique pour réapparaitre pas loin du Village du Rodorio où tout le monde connait Aurore, mais tout se demandais ce qu'elle fessait avec un surplis sur le dos, elle traversa le village lentement revêtu de son surplis avec une épaule à l'air avec des traces de sang séchés sur celle-ci, elle marcha doucement jusqu'au Sanctuaire pour enfin se diriger vers le cimetière où sont enterrés les saints tombés au combat. Elle creusa le trou pour la tombe de sa mère elle-même et avant de l'y déposer elle la sera une dernière fois très fort dans ses bras. À présent Armunia repose auprès du père de sa fille et d'Elema et comme pour les autres elle y fit placer une pierre tombale avec les inscriptions suivantes : Armunia spectre du Désir, mère d'Aurore

Aurore se recueillit un bref instant sur les tombes de ses parents et de sa tante qui sont enfin réunis. Puis elle se leva et jeta son regard sur le temple du Cancer, temple où tout a commencé depuis son rêve prémonitoire. Et Aurore ne pensa qu’à une chose

- Le temps est venu pour moi de revêtir l'armure d'or du Cancer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aphrodite
Ancien compte d'Asteria
avatar

Messages : 476
Date d'inscription : 15/06/2011
Age : 27

Feuille de personnage
Cosmos:
1/300  (1/300)
Vie:
1/300  (1/300)
Armure:
0/350  (0/350)

MessageSujet: Re: La Sainte de Sang-Mêlé   Lun 2 Avr - 17:25

Aurore fixait le temple du Cancer depuis le cimetière avec une profonde certitude, le moment est venu pour elle de revêtir l'armure d'or du Cancer et ainsi pouvoir protéger pleinement la déesse Athéna ainsi que de continuer l'œuvre de son père et d'Elema, à savoir l'extermination des spectres et la chute d'Utopia et faire payer Hadès pour avoir forcé sa mère à se battre contre sa fille contre sa volonté. Il payera tôt ou tard pour ce qu'il a fait à la mère d'Aurore

- Père, Mère, Elema aujourd'hui je suis revêtue du surplis du Necromancien, mais la prochaine fois que je viendrais vous voir je serais revêtue de l'armure d'or du Cancer

Aurore partie maintenant doucement en direction des marches des douze maisons, en six mois le climat n'a pas changé, il est toujours aussi merdique, le vent est pour l'instant encore faible pourtant il fait voler sa chevelure sur son surplis qu'elle avait enfin réussi à plier à sa volonté. Après avoir trainée un peu en chemin Aurore arriva au pied des marches de la maison du bélier, elle commença à grimper les marches une part une sans penser à rien, ainsi elle traversa la maison du bélier, puis quelque minute plus tard celle du taureau, au fur et à mesure qu'Aurore se rapprochait de la maison du Cancer les débuts de cette aventure lui reviennent en tête.

Elle s'est rendue au Yomotsu et a vaincus sa sombre personnalité et à plier le surplis a sa volonté, elle a ensuite vécue ensuite pendant six mois en Asgard où elle s'est entrainée avec acharnement pour se renforcer physiquement face au froid et spirituellement de façon à apprivoiser ses nouveaux talents. Elle a aussi battu avec rage contre deux spectres et les a vaincus, mais ce passage est plutôt douloureux, elle entend encore sa mère hurler, pour finir dans les bras d'Aurore pissant le sang et suppliant sa fille en pleurant de la pardonner de s'être attaqué à elle, que la volonté d'Hadès la forcé faire cela. À l'évocation de ce souvenir particulièrement douloureux, Aurore ne peut s'empêcher de pleurer. Y a-t-il au monde quelque chose de plus douloureux que devoir se résoudre et d'entendre sa propre mère vous demander de la tuer. Hadès payera pour ça ! Puis elle repense à son combat de titans contre Camus qui l'a habillement manipulé pour lui permettre d'atteindre l'éveil ultime, l'éveil au septième sens. Aurore a promis de ne plus laisser ses sentiments prendre le dessus sur elle, tout de suite Aurore essuya ses larmes.

Aurore qui s'était perdue dans ses souvenirs n'avait pas remarqué qu'elle était presque arrivée au temple du Cancer, comme au début, le vent souffle et fait voler les cheveux d'Aurore et son collier au grès du vent, le collier d'Aurore émets faible bruit métallique à chaque fois que celui-ci ricoche sur la surface métallique de son surplis. Aurore arrive enfin devant le temple du Cancer ou l'y attend Camus, elle ne s'attendait pas à le retrouver ici, quelque part elle a bien fait de sécher ses larmes sinon elle aurait eu droit à un sermon de Camus sur le fait de ressentir des sentiments

- Te voilà enfin Aurore

- Je ne m'attendais pas à te trouver ici Camus

- Je ne perds jamais de vue mes élèves et as-tu déjà oublié la promesse que j'ai faite à Elema ? Alors, Aurore es-tu prête à faire face à ton destin

- Je le suis Camus, grâce à toi je le suis

Aurore fixa longuement l'entrée du temple, cela paraissait même une éternité, elle s'est encore perdue dans ses pensées. Elle se revoit ici encore comme il y a six mois en train de discuter avec sa mère et Elema avant d'être projeté au Yomotsu pour revenir ensuite sous forme ectoplasmique pour réintégrer son corps et Camus qui arrive totalement dissimulés dans sa cape, la ramassant et l'emmenant dans le volcan à Asgard afin de la préparer à ce qu'elle va faire aujourd'hui. Aurore pourrait rêvasser encore des heures ainsi, la voix de Camus la sortira de cet état végétatif

- Aurore il y a un problème ?

- Non Camus j'étais juste perdue dans mes pensées

Aurore rentra doucement dans le temple se méfiant à chaque instant de ce qui peut arriver, conscient qu'il y a six mois ce temple lui a joué une surprise qui aurait pu se révéler fatale, au fur et à mesure qu'elle avance les ténèbres s'accentue et se confirme dans le temple, de plus à chaque pas, elle entend quelque chose se fissurer sans pouvoir dire ce que c'est pour autant. À présent Aurore avance dans les ténèbres absolues avec Camus quand soudain un grand craquement se fit entendre et me le surplis d'Aurore, celui du Necromancien explosa en morceaux devant ses yeux et retomba en des milliers de débris métalliques au sol sous le regard effrayé d'Aurore

- Comment ? Mon… mon surplis a volé en éclat comment est-ce possible ? Camus que se passe-t-il ?

Aurore se tourna, mais elle était à présent seule dans les ténèbres absolues et de plus entièrement nues, elle a l'impression de revivre le même cauchemar qu'à Yomotsu, de plus un froid commence à se faire ressentir et étreint le corps d'Aurore. Elle avança avec une certaine angoisse dans le noir absolu, ne sachant quelle épreuve allait-elle devoir encore subir. Puis soudain la porte des Enfers apparut à Aurore soudainement la peur l'envahit, que va-t-elle devoir encore affronter comme terribles épreuves ? Elle est seule, Camus ayant disparu, son surplis à voler en éclat sans raison apparente et maintenant elle est seule dans le froid et les ténèbres, Aurore est littéralement terrifiée parce qui l'attends, puis elle se rappela les entraînements de Camus lui disant que rien n'est dû au hasard, puis elle repense à la promesse qu'elle a faite à sa mère et à Elema. Elle a promis que la prochaine qu'elle reviendrait les voir elle serait devenue chevalier d'or du Cancer. Aurore regardais la porte avec de l'autre côté de celle-ci les Enfers, endroit dont sa mère lui a souvent parlé, mais où Aurore ne s'est jamais rendue. Elle se souvenait que sa mère lui demandait d'attendre au sommet du gouffre le temps qu'elle revienne puis elle sautait dedans avant de disparaitre dans les ténèbres et Aurore patientait toute la journée en compagnie de Pandore que sa mère remonte des Enfers.

Si la porte des Enfers lui est apparue c'est pour une bonne raison comme pour le son passage au Yomotsu, la clé de ce qu'elle cherche doit se trouver en Enfers, il y a juste un doute cet endroit grouille de spectre et elle est nue. Aurore prit le morceau de surplis de sa mère dans ses mains et le regarda longuement puis en laissant le collier lui glisser hors des doigts et se remettre à sa place autour du cou elle jeta un regard sur la brassière d’or que lui a donné Elema et qui appartenait à Yuzuriha qui est son arrière arrière-grand-mère. Elema lui a souvent raconté des histoires à son sujet comme celle où elle s'est rendu en Enfers avec deux autres saints afin de créer le chapelet qui les prive à présent les spectres de leur immortalité. Cela motiva Aurore profondément éclipsant toutes ses peurs. Elle est la fille d'une puissante spectre et descend aussi que d'un Saint puissant et aujourd'hui elle va retourner chez elle sans crainte ni reproche et quand elle reviendra des Enfers elle possèdera l'armure du Cancer et ce mis à penser à voix haute et même a hurlé

- Je suis Aurore, fille de Celen d'Héraclès et d'Armunia du Désir, descendante de Yuzuriha de la Grue. Maintenant je suis prête, je vais retourner chez moi et quand j'en reviendrais je serais devenue Gold Saint et maintenant allons y !

Aurore passa à sa face obscure comme elle s'est entrainée à le faire c'est six derniers mois, l'idée est simple, de cette façon son cosmos devient obscur et spectral elle ne pourra pas être repéré par les autres spectres et Aurore se jeta à travers la porte des Enfers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aphrodite
Ancien compte d'Asteria
avatar

Messages : 476
Date d'inscription : 15/06/2011
Age : 27

Feuille de personnage
Cosmos:
1/300  (1/300)
Vie:
1/300  (1/300)
Armure:
0/350  (0/350)

MessageSujet: Re: La Sainte de Sang-Mêlé   Ven 27 Avr - 16:17

Aurore traversa le passage dimensionnel qui donnait droit sur les Enfers, celui-ci se referma une fois qu'Aurore l'ai emprunté, Aurore à une certitude, celle devenir chevalier d'or, mais comment savoir où se trouve l'armure d'or, d'ailleurs c'est la première fois qu'Aurore se rend en Enfers, d'ailleurs celui grouille de spectres. Comment Aurore va-t-elle pouvoir faire pour y avancer sans tomber sur un de ceux-ci et s'il avait que ça, il fait une de ses chaleurs ici, cela ne dérange pas Aurore, mais après avoir passé six mois dans un climat polaire ce brusque changement de température est plutôt déstabilisant. Même si Aurore est sous l'influence de son côté obscur et que son cosmos est spectral, elle veille à ne pas trop l'intensifier pour se faire chopper, si seulement son surplis n'avait pas explosé cela aurait été plus simple de passer incognito.

Aurore avance à son rythme dans cet endroit qui lui est inconnu et qui est aussi extrêmement impraticable la terrai en rocailleuse et Aurore n'arrête de pas de s'enfoncer de pierre dans la plante des pieds à chaque pas qu'elle fait

- Mais bordel c'est quoi ça pour un endroit merdique, pas moyen d'avancer sans me faire mal

Il y a décidément pas moyen d'avance sans se faire mal cela commence à énerver sérieusement Aurore, une idée des plus bizarres lui vient en tête, si elle peut créer une étole avec des âmes peut être peut-elle tenter de recréer son surplis aussi à partir d'âmes et du fragment qu'elle a ramassé. Aurore concentra son cosmos et avec les âmes à porter elle insuffla tout dans le morceau du surplis du nécromancien. À son plus grand étonnement elle réussit à recréer les jambières de son surplis, elle n'y croyait pas vraiment, mais au moins ça lui éviteras de se défoncer les pieds sur ce foutu sol, la ceinture qui va avec pour cacher sa nudité n'aurais pas été de refus, mais au moins elle a les jambières c'est déjà ça.

- Si me souviens bien de ce que m'a dit ma mère ce fleuve-là doit être le Styx, maintenant reste à savoir sûr qu'elle rive je suis

Aurore avança le long du fleuve une petite demi-heure avant d'arriver sur ce qui ressemble vaguement à un chemin et sur la rive se trouvait un spectre plutôt moche qui fessait descendre plusieurs macchabées, d'où je me trouve il est difficile de savoir ce que cet affreux essaye de leur dire. Je dois être sur la bonne rive du Styx vu que le moche pointe du doigt vers le sommet du chemin,

- Je vais attendre que l'affreux soit parti pour monter les escaliers se trouvant devant moi

Enfin il part et en plus il chante faux, heureusement que ses passagers sont des morts avec moi il volerait par-dessus bord dès le début du voyage, bon la voie est libre continuons. Aurore sortit de sa cachette et monta les escaliers pour finir jusqu'à en plus finir pour tomber enfin sur un bâtiment imposant. Le passage par celui-ci semble obliger pour continuer mon avancé dans les Enfers, je m'apprêtais quand un nabot de garde s'adressa à moi, il semble me prendre pour un spectre parfait, il me demande de le suivre pour ne pas déranger Rune en pleine instance, si seulement cette abrutie savait qu'il montre l'entrée de service vers la suite des enfers a un saint il ferait déjà moins le vantard sur ma nudité. Qu'est-ce que j'ai envie de l'envoyer voler au travers du mur, enfin j'arrive à une sorte de vallée reliée par des ponts. Cette abrutie de garde a vu mon visage et pourrait donner ma description au spectre se trouvant ici. Ça, c'est le comble devoir faire comme ma mère pour me débarrasser d'un gêneur

- Merci de m'avoir fait traverser la demeure du jugement sans me faire passer devant Rune, laisse-moi te remercier : Aurore s'approcha du garde qui est subjugué par la poitrine d'Aurore et l'assomma : fait de beaux rêves espèce de pervers !

Aurore continua sa route en courant, le corps de se garde ne mettra pas longtemps à être découvert, maintenant est balloté par les vents insupportables de cette vallée et en plus il lui pleut dessus, il ne manquerait plus que la foudre tombe et ça serais le bouquet. Après avoir combattu contre le vent et la pluie pendant cinq bonnes minutes Aurore arriva devant un bâtiment égyptien, ils sont paranoïaques ou quoi ? Cet endroit est censé contenir que des morts alors pourquoi mettre des bâtiments tous les cinq-cents mètres ?

- Bon je n'ai pas le choix je vais devoir passer par ici et surement devoir ma battre contre un spectre

Aurore rentra dans le temple où des morts n'arrêtent pas de fuir et de se bousculer à cause de je ne sais quoi. D'ailleurs face à ce flot de morts Aurore finis par terre, elle se releva et leur hurla s'ils ne savaient pas regarder devant eux avant de courir, mais évidemment ce sont des morts et ils ne doivent rien comprendre, mais les hurlements d'Aurore ont plutôt attiré à défaut l'attention du garde de ma prison, il reconnut tout de suite Aurore, évidemment la moitié des spectres connaissent Aurore de par sa mère. C'est lui ou elle et donc elle passa tout de suite à l'attaque et déclencha le Seki Shiki Konsō Ha avec tous les morts se trouvant dans cette prison cela fit une jolie explosion. Cela calme le spectre de la prison, mais un autre était apparu sans que je le remarque

- Je vois que nous avons une invitée vivante en Enfer et d'après ce que j'ai entendu tu t'appelles Aurore voyons voir ça ? Je vais t'envoyer directement dans la prison que tu souhaites comme ça tu ne devras pas y aller à pied

- Comment ça ?

Avant même que je ne face quoi que ce soit le sol s'ouvra sous mes pieds et je tombai le précipice, au fur et à mesure de ma chute un fleuve se dessine et celui ressemble à de la lave en ébullition, il faut que je réagisse avant de tomber dedans sinon c'est la mort assurée, il y a des morts dedans parfait, espérons que l'idée que j'ai entête marche. Aurore attendit d'être presque au fleuve pour réutiliser le Seki Shiki Konsō Ha et utiliser l'explosion de celui-ci pour se projeter hors du fleuve, cette technique demande beaucoup d'énergie et l'utilisa deux fois à intervalle régulier a épuisé Aurore qui s'évanouit sur la rive de la mare. Si un spectre passe par la s'en est fini pour elle pour tant elle sent une présence auprès d'elle, est-ce vrai où est-ce un délire Aurore ne le sais pas. Elle se réveilla doucement petit à petit sans savoir combien de temps est-elle restée inconsciente et ne sait d'ailleurs pas où elle se trouve en Enfers, elle est complètement perdue, mais sans savoir comment son étoile maléfique semble vouloir lui indiquer le chemin vers un endroit particulier. Ne sachant où aller à présent Aurore suivi le chemin que semble lui indiquer son étoile maléfique. Aurore tenta d'abord de contourner ce fleuve de sang en ébullition, elle traversa ensuite une forêt angoissante en prenant soin de bien esquiver tous les spectres dont elle sentait la présence pour ensuite se retrouver dans un désert aride où la par contre elle ne ressentit aucune présence de spectre, ce Rune qui l’envoyée dans la prison où il y a un fleuve de sang doit surement penser s'être débarrassé de moi en restant discrète je pourrais atteindre ma destination sans problème.

Après une marche d'une heure et demie en dans la plus totale discrétion et en prenant un chemin détourné indiqué par mon étoile j'arrive enfin au pied d'une cascade de sang, après le fleuve de sang en ébullition une cascade de sang, y a-t-il d'autres trucs glauques dans le coin tant qu'à faire ? Depuis la première fois que je suis ici mon étoile me pousse avec insistance vers un endroit en particulier de la cascade qui se trouve dans un recoin un peu en hauteur. Je m'approche du bord de la falaise et je commence à l'escalader tant bien que mal, je commence à ressentir la fatigue s'installer dans mon corps à chaque mouvement supplémentaire que mon corps effectue. Aurore arrive enfin à l'endroit ou voulait l'emmener son étoile, à sa grande surprise, elle y découvrit un arbre imposant en pleins enfers et au pied de celui-ci se trouve l'armure d'or du Cancer, Aurore repassa à son aspect normal et son cosmos doré semblait résonner en harmonie avec elle. Mais quand Aurore s'approcha de l'armure une attaque cosmique vint s'écrase à ses pieds, une personne ou plutôt l'âme d'un Saint est apparu subitement derrière Aurore

- Pas si vite, qui t’a permis de toucher à cette armure ?

- Mais vous êtes Yuzuriha

- Comment connais-tu mon nom ?

- Je suis votre descendante regardée par vous-même ce que je porte au bras gauche

- Effectivement, mais dis-moi qui es-tu et pourquoi portes tu ce morceau de surplis autour du cou ainsi que des jambières appartenant à un surplis quelconque ?

- Je me nomme Aurore et je suis la fille de Celen saint d'Héraclès et d'Armunia spectre du Désir. C'est très difficile à comprendre je sais, mais sachez qu'à part les attributs spectre que je tiens de ma mère je n'ai rien avoir avec ces monstres qui tues les faibles et les innocents. Si je suis venue jusqu'ici c'est pour revêtir l'armure d'or du Cancer et régler leur compte aux spectres et à Hadès

- Que pense ta mère de tout ça ?

- Justement cette ordure d'Orion a tenté de me tuer et ma mère c'est interposé entre nous et y a laissé la vie pour me sauver, ensuite j'ai vécu pendant cinq avec ma tante qui m'a entrainé à devenir Saint, mais malheureusement Orion me retrouva et la blessa mortellement, ce jour-là j'ai mis un terme à la vie de cette ordure. C'est Elema, ma tante qui me confia la brassière en or qui vous avait appartenu avant qu'elle ne meure de sa blessure, elle m'a raconté l'importance de celle-ci dans notre famille et me parlais souvent de vous. Votre sang coule dans mes veines et tout comme vous et Elema je suis une puissante guerrière

- De la manière donc tu parles des spectres, il y a pas de doute tu es bien ma descendante, par contre j'ignorais qu'elle serait à demi-spectre enfin je ne peux pas critiquer mon propre frère est un spectre. Excuse d'avoir été brutale tout à l'heure, mais je surveille depuis un temps qu'aucun spectre ne vient mettre ses sales pâtes sur l'armure d'or sans vouloir t'offenser, mais je ressens que ton cosmos certes particulier résonne avec l'armure, vas-y revêtit là et fait honneur à notre famille est exterminant tous les spectres jusqu'aux derniers
Les jambières du surplis du Nécromancien quittèrent le corps d'Aurore et dans une lueur dorée l’armure d'or se fragmenta et revêtu entièrement le corps d'Aurore.

- Une dernière chose connaissez-vous un endroit de quitter les Enfers et comment se fait-il que vous n'êtes pas réduit a l'état de cadavre sans volonté comme tous ceux que j'ai vus jusqu'ici

- Tout simplement parce que le Seki Shiki Tenryō Ha brise les lois du royaume d'Hadès ce qui fait que nous sommes libres de nous déplacer avec notre volonté propre en enfers, j'irais chercher plus tard les âmes de ton père, ta mère et ta tante, malgré soit ta mère est un spectre, elle fait à partie présent de notre famille. Il y a un moyen tout simple de quitter cet endroit, il y a un passage donc presque personne ne connait l'existence et celui-ci amène au Yomotsu et à partir de là tu peux aisément retourner au Temple du Cancer grâce à ton armure. Ne perdons pas de temps et suis-moi

Aurore à présent revêtue de l'armure d'or du Cancer suivi Yuzuriha à travers les Enfers jusqu'à un escalier qui s'enfonce dans la falaise dissimuler bien loin hors du sentier, après une longue montée Aurore se retrouva bien au Yomotsu comme lui avait dit Yuzuriha qui ne pourra pas l'accompagner plus loin

- Aurore c'est ici que nos chemins vont se séparer, je suis morte il y a de cela bien longtemps, toi retourne à présent dans le monde des vivants accomplir ton devoir envers Athéna

- Merci de ton aide Yuzuriha je suis heureuse de t'avoir rencontré même si les circonstances ce celle-ci sont particulières, ne t'inquiète pas je protégerais la déesse Athéna comme il se le doit, comme toi et ma tante l'avais fait avant. Les spectres vont apprendre à avoir peur de notre famille, si un afflux de spectres mort arrive en Enfer dis-toi que j'ai commencé à faire le ménage à la surface, maintenant il faut que j'y aille, peut-être nous reverrons-nous une prochaine fois

Aurore prit ses distances avec Yuzuriha et concentra son cosmos en visualisant le Temple du Cancer dans sa tête, l'armure d'or émit une lueur dorée et Aurore disparut du Yomotsu pour réapparaitre dans le temple du Cancer face à Camus qui l'attendait la depuis qu'elle avait disparu

- Camus, me revoici et revêtu de mon armure d'or, j'ai quand même de la peine pour mon surplis qui m'a servi fidèlement malgré la cause pour la qu'elle il me servait

- Je vois que tu as réussi l'épreuve que t'a imposée la demeure du Cancer, félicitation à présent tu es chevalier d'or, cela est la consécration des tout tes effort et tes sacrifices que tu as fait jusqu'à présent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aphrodite
Ancien compte d'Asteria
avatar

Messages : 476
Date d'inscription : 15/06/2011
Age : 27

Feuille de personnage
Cosmos:
1/300  (1/300)
Vie:
1/300  (1/300)
Armure:
0/350  (0/350)

MessageSujet: Re: La Sainte de Sang-Mêlé   Ven 27 Avr - 16:25

Combat où plaisir entre Spectres ? L’Etoile Céleste des âmes face à l’Etoile Céleste de la Luxure.


Sachant parfaitement qu’il y avait des tensions à l’extérieur, j’étais là dans une chambre de l’auberge se trouvant dans le village de Rodorio entrain de prendre du plaisirs avec des citoyens de ce dernier. Je les enchaînais sans être réellement épuisée par les divers ébats et finalement, il n’en resta plus qu’un. Nous commencions donc les préliminaires en toute tranquillité et je pouvais sentir certains doutes de la part de mon partenaire. Lui posant délicatement la main droite sur sa joue gauche, je le forçais à me regarder droit dans les yeux tandis que je me montrais très rassurante vis à vis des doutes de ce dernier. Je lui caressais la joue avec douceur tandis que j’embrassais l’autre de mes douces lèvres avant de me rapprocher de son oreille pour lui susurrer quelques mots.

« Tu n’as pas à avoir peur ou à douter de quoi que ce soit… Si je t’ai gardé pour la fin, c’est parce que tu es mon préféré… »

Mes paroles le réconfortèrent et il m’embrassa sans la moindre hésitation tandis qu’il m’allongea sur le lit pour se retrouver sur moi. Je le laissais prendre les commandes, ne doutant pas un seul instant que nous étions sur le point d’être interrompus par l’arrivée d’un chevalier d’or et pas n’importe lequel, il s’agissait d’Aurore, une ancienne spectre. Plissant légèrement les yeux lors de cette interruption, je me redressais rapidement pour éviter d’être brûlée vive sur le brasier qu’elle venait tout juste de créer. Elle expédia le jeune homme à sa façon avant de porter son regard sur ma personne et je la toisais de la tête aux pieds avec un petit sourire sur les lèvres. Son intervention ne me gêna point car elle était une très belle femme et j’espérai passer un bon moment avec elle. Pourtant le ton de sa voix était froid et je l’écoutais sans l’interrompre. Lorsqu’elle eut terminé ce qu’elle avait à me dire, je croisais mes bras sous ma poitrine qui était recouverte par plusieurs mèches de ma chevelure et je prenais la parole avec une voix remplie de douceur.

« Je suis heureuse de pouvoir te rencontrer enfin, Aurore, j’ai entendu beaucoup parler de toi et pour te répondre de façon sincère, cela me dérange de combattre l’une de mes semblables. »

Décroisant les bras, je me rapprochais de cette dernière sans faire le moindre geste brusque et après tout, j’étais complètement nue devant elle.

« Vois-tu Aurore si je suis présente en ses lieux en compagnie de Minos, c’est pour une bonne raison… Il me fallait une excuse pour pouvoir quitter les enfers et me rendre sur le territoire sacré. »

Marchant tranquillement dans la chambre tout en étant sereine, je m’arrêtais devant la fenêtre de cette dernière pour observer ce qui se passait à l’extérieur.

« Je ne suis pas ton ennemie, Aurore, même si je sais parfaitement que tu me détestes mais je ne t’en veux pas…J’en ai assez de tous ses combats inutiles et je souhaite simplement de devenir ton amie… Nous pourrions même être très proches, toi et moi… »

Me rapprochant une nouvelle fois du chevalier d’or du Cancer, je ne me montrais pas agressive, portant l’une de mes mains sur la joue d’Aurore je caressais cette dernière avec douceur.

« On se ressemble tellement… et pour être honnête avec toi, j’ai voulu quitter les enfers car je doutais sur les intentions d’Hadès et de mes confrères… Je ne suis qu’une humaine après tout qui a accepté de revêtir un surplis pour servir un dieu dont j’ignorai ce qu’il voulait faire à la terre… J’étais jeune et idiote à ce moment là… Si tu souhaites me renvoyer en enfer, frappe-moi… Je ne me défendrai pas. »

------------------------------------------

La spectre se tenait là, devant Aurore, entièrement nue au sol croisant ses bras pour cacher sa nudité du moins elle le suppose et qui la regarde de haut en bas. Aurore ne laisse aucun sentiment paraitre sur son visage comme le lui a appris Camus, il suffit d'un seul moment d'égarement pour finir grièvement blessé. Se relevant, doucement elle commença, s'adresser à Aurore d'une manière un peu trop calme à son gout, disant qu'elle est enfin heureuse de la rencontrer et qu'elle ne voit tout comme Aurore aucun problème à devoir se battre contre une de ses semblables. Au moins sur ce point il n'y aurait pas de problème, mais la suite de son discours ce fit plus étrange. En jetant son regard par la fenêtre, elle dit que la seule raison pour laquelle elle se trouve avec Minos s'était pour quitter les enfers, pour ensuite se diriger vers moi en disant qu'elle est lasse de tous ses combats inutiles et qu'elle souhaite juste devenir mon amie. Elle passa sa main sur ma joue et me dit que toutes les deux on se ressemble et que comme moi elle a voulu ce sauver des Enfers et qu'elle n'est qu'une humaine à l'époque assez stupide pour revêtir un surplis et suivre aveuglement Hadès et que je peux la frapper elle ne se défendra pas.

Les manières de cette spectre la font penser à sa mère, elle a d'ailleurs l'impression sur le moment que c'est ça mère qui est en face d'elle et qui lui caresse la joue, mais la vision du corps mourant en larmes dans ses bras à Asgard rappelleront vite Aurore à l'ordre et celle-ci saisit la main du spectre qui la caresse au poignet. Ce moment d'égarement aurait pu couter cher à Aurore

- Pas si vite tu veux, d'abord qui es tu ? Je me suis présentée à toi fais-en de même

Aurore consciente que ce spectre essaye probablement de jouer avec ses sentiments ce méfie en la regardant droit dans les yeux, prudence est mère de sureté surtout face à un spectre dont elle ignore la nature. Relâchant son bras elle reprend ses distances avec avant de reprendre sur un ton plus calme et moins agressif

- J'ai beau me creuser la mémoire je n'ai aucun souvenir de toi durant ma vie au château de Pandore, mais si tu me connais, tu dois savoir qui est ma mère. Sache que je ne hais aucun spectre en particulier, celui qui a décimé ma famille est mort corps et âme.

À son tour Aurore se rapprocha près de la fenêtre pour voir ce qu'il en est avec Minos et le Gold Saint du Taureau, puis reprit là où elle en était toujours avec une voix plus ferme.

- Pour être sincère aussi avec toi, je n'ai jamais eu d'amis les seules personnes qui m'étaient proches, ma mère et ma tante furent tuées par le même spectre à cinq ans d'intervalle. Et puis tu accompagnes ce gros sadique de Minos qui prend malin plaisir à torturé et tué les plus faibles que lui. De plus nous ne servons pas les mêmes divinités, je vois mal comment Hadès ou les dieux jumeaux pourraient supporter l'idée qu'une spectre soit l'amie d'une Sainte et en particulier moi. Mais tu as raison sur un point on se ressemble, nous sommes toutes deux des spectres, toi par le surplis et moi par le sang qui coule dans mes veines.

Aurore se redéplaça pour se mettre face à Lilith, et continua sa joute verbale reprenant une voix plus douce.

- Pour ce qui est de ta présumée fuite des enfers, bien que je ne puisse pas savoir si tu mens ou pas, je te crois, je suis sûr que tu ne la jamais remarqué, mais une âme te colle aux corps, comme un avertissement ou plutôt un rappel a qui tu dois loyauté et fidélité.

Aurore s'approcha de l'âme en question et posa sa main dessus et continua son argumentation

- À ce que je vois ou plutôt ce que je ressens, cette âme est là effectivement pour te rappeler à chaque instant ce qui arrive lorsqu’on tente de fuir les enfers. Tu vivais tranquille pour une force spectrale ta rappelle à l'autre et ta fait commettre une atrocité et le pauvre homme est passé par trois stades, la torture, le supplice et la mise à mort et je ne parle même pas de la scène que je viens d'avoir sous les yeux, la manière dont tu l'as fait. Sache que je ne te juge pas, ma mère a eu droit à la même punition, elle est tombée enceinte d'un Saint et à tenter d'assumer sa maternité au mieux m'élevant comme elle le pouvait, mais elle fut mise à mort par Orion en tentant de me protéger, machination des dieux jumeaux ou juste caprices du sort je l'ignore, mais c'est pour cette raison que je ne te juge pas, tu as voulu retourner à la vie normale et ton étoile céleste ou terrestre t'a rappelé à l'ordre. Quoi qu'il en soit une amitié entre nous me parait difficile à établir. À cause justement des divinités que nous servons respectivement. Moi quoi qu'il en soit, mon honneur de sainte m'interdit de frapper un ennemi nu qui se trouve devant moi-même si c'est un spectre et même si mon côté spectre lui m'y encourage. Au vu de ce que nous nous sommes dit, si tu es vraiment venu ici juste pour quitter les enfers et voir le monde extérieur ainsi que batifoler comme je viens de te surprendre, ne te mêle pas de cette guerre et renie chaque ordre que te donneras Minos est-ce clair ? Si tu mets ne serais-ce qu'une seconde la vie d'Athéna ou des villageois en danger ou que tu exécutes le sale boulot à la place de cette ordure sadique de Minos, je n'hésiterais pas à te renvoyer en enfer directement par le cratère du Yomotsu est ce clair ? Tu as été honnête avec moi et j'ai fait de même, tu me parais de bonne foi alors je te laisse une chance ne la gâche pas. Alors spectre quand dis tu ? Quelle est ta réponse ?


Dernière édition par Aphrodite le Ven 27 Avr - 16:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aphrodite
Ancien compte d'Asteria
avatar

Messages : 476
Date d'inscription : 15/06/2011
Age : 27

Feuille de personnage
Cosmos:
1/300  (1/300)
Vie:
1/300  (1/300)
Armure:
0/350  (0/350)

MessageSujet: Re: La Sainte de Sang-Mêlé   Ven 27 Avr - 16:27

Proche de la Sainte, je lui caressais la joue avec énormément de douceur et la réaction de la jeune femme tarda à se faire. Cependant, elle décida d’attraper ma main et si mes intentions envers elle, étaient nuisibles, je l’aurai certainement attaqué avant que celle-ci puisse réagir. Néanmoins, certains doutes venaient d’être dissipés dans mon cœur vu que je venais d’avoir enfin la réponse à la question qui habitait mes pensées depuis un long moment. Pour le moment, je me contentais d’écouter les paroles du chevalier du cancer et elle avait raison sur un point, je ne m’étais pas présentée à elle.

« Pardonne-moi pour ce manque de politesse, Aurore… Je me nomme Lilith, spectre de l’Etoile Céleste de la Luxure, pour te servir. »

Suite à ma petite présentation, je lui fis une petite révérence par respect malgré qu’elle me tenait toujours la main et un nouveau sourire fît l’apparition sur mes lèvres lorsqu’elle lâcha mon bras. Elle m’avoua ne pas avoir de souvenir concernant ma personne lorsqu’elle était au château d’Hadès et c’était parfaitement compréhensible vu que la succube passait plus de son temps dans les entrailles du désirs en compagnies des âmes perdues. Concernant sa mère, oui je la connaissais parfaitement vu qu’il m’était arrivée de la croiser à plusieurs reprises et j’acquiesçais légèrement de la tête avant de prendre la parole.

« Il est vrai que nous ne nous sommes jamais croisées avant aujourd’hui mais j’ai beaucoup entendu parler de toi… Et je connais effectivement ta mère… »

Préférant ne rien dire de plus pour le moment, je la laissais réfléchir suite à mes paroles et je l’écoutais à nouveau concernant l’amitié que je lui avais proposé un peu plutôt. Me racontant ainsi, que sa mère et sa tente, les personnes qui comptaient le plus pour elle, avaient été tuées par le même spectre en cinq années d’intervalles et à présent, j’étais venue accompagnée de Minos, ou ce dernier n’hésitait pas à torturer les plus faibles que lui. De plus, nos dieux respectifs n’accepteraient pas qu’une amitié naisse entre une spectre et une sainte, chose parfaitement compréhensible, je devais l’admettre mais pourtant.

« Je te l’accorde, nos dieux respectifs n’accepteront jamais une telle amitié… et pardonne-moi d’avoir pensé que nous aurions pu être amantes… »

La jeune femme se déplaça un moment avant de revenir se planter face à moi pour lancer de nouvelles paroles sur un ton plus doux et cette fois, le sujet de conversation concerna ma fuite des enfers. M’expliquant qu’elle ne savait pas vraiment si je disais la vérité où non, elle me raconta que nous avions une âme qui collait notre corps pour nous rappeler qui nous devions servir et c’était mon cas d’après ses dires. Continuant ses paroles, je l’écoutais avec attention, ne perdant pas un seul mot prononcé par la jeune femme, posant par moment mon regard sur les lèvres, un peu comme si j’étais capable de lire ce qu’elle disait sans entendre le moins son. Elle me raconta l’histoire de sa naissance, chose que je savais déjà vu que sa mère me l’avait raconté également et je ne pouvais m’empêcher de sourire devant les confidences de la Sainte. La vie était parfois étrange et les circonstances de cette dernière, était troublante. Sachant que cette jeune femme qui était présente devant moi, avait vu le jour entre l’amour d’une spectre et d’un Saint même si ce dernier avait été tué juste après l’acte par la jeune femme. M’avouant ensuite que si je mettais la vie d’Athéna où même celle des villageois, elle n’allait pas m’hésiter à me renvoyer d’où je venais par le cratère du Yomotsu. Elle ajouta également que j’avais été honnête avec elle et elle en avait fait de même, je ne pouvais que le reconnaître. De cette façon, elle me laissa une chance et espéra que je n’allais pas la gâcher. Réfléchissant un court instant, elle attendit patiemment que je lui donne ma réponse et reportant son regard sur sa personne, je décidais de rompre le silence.

« Tout d’abord, je te remercie de m’accorder cette chance, moi qui suis une parfaite inconnue et qui pourrait t’avoir menti sur tout ce que je viens de dire jusqu’à présent… Mais sache que je ne t’ai menti en rien et je vais saisir cette opportunité pour ne faire souffrir personne… Que cela soit Athéna, ses chevaliers et les villageois… Je t’en donne ma parole. »

Marquant une courte pause, je réfléchissais sur un point important et je décidais de me lancer à lui confier ce que j’avais sur le cœur.

« Ecoute, il y a une chose importante que tu dois savoir… Si je connaissais ta mère, c’est parce qu’elle est également la mienne… Je suis ta grande sœur, Aurore. »

--------------------------------

Ainsi la spectre qui se trouve devant moi s'appelle Lilith de l'étoile céleste de la luxure, c'est bien la première que je rencontre un spectre qui ne me saute pas dessus a vu pour tenter de me tuer. En plus elle a même la gentillesse de répondre à toutes mes questions et je n'ai pas l'impression qu'elle essaye de me mentir. Qu'est-ce qui peut la pousser à être aussi franche avec moi ?

Aurore se tenait toujours devant manière stoïque devant Lilith, restant sur ses gardes, observant par prudence chaque fait et geste de Lilith. Aurore déjà ça étrange qu'elle promette de ne pas porter atteinte à quiconque dans la région, elle est sincère, mais Aurore continue de trouver cela suspect. Mais la révélation qu'elle va faire ensuite va éstimuler Aurore

« Ecoute, il y a une chose importante que tu dois savoir… Si je connaissais ta mère, c’est parce qu’elle est également la mienne… Je suis ta grande sœur, Aurore. »

- Co… Comment ???

Malgré l'entrainement que lui a prodigué Camus et sa façon de gérer ses émotions en combat, cette révélation ébranla profondément Aurore. Comment cela est-ce possible ? Une sœur, j'ai une grande sœur ? Pourtant en quinze ans ma mère ne m'en a jamais parlé et pourquoi me l'avoir caché ? Mais si c'est vrai elle est ma dernière famille, mais comment savoir que ce n'est pas une mascarade ? D'un air un peu effrayé Aurore recula de quelque pas jusqu'à être bloqué par le mur de l'habitation. Aurore savait qu'elle ne pouvait pas laisser ses sentiments prendre l'ascendant sur elle face à un ennemi, mais face à cette révélation c'était de trop et reprit la parole avec la voix un peu cassée.

- Qu'est-ce qui me prouve que tu es belle bien, ma grande sœur ? Pourquoi mère ne m'a jamais parlé de toi et m’a caché ton existence ? Et puis si tu es réellement ma sœur, notre mère ta certainement dis de quelle constellation est mon père, le saint qu'elle a tué après en être tombé enceinte

À présent Aurore est en proie au doute et a l'incertitude, cela parait invraisemblable, mais cette façon de se mouvoir, cette prestance et cette façon d'attirer les hommes, Lilith fait tout de la même manière qu'Armunia sa mère. Est-il vraiment possible que Lilith soit ma grande sœur ? Je pensais avoir tout perdu avec la mort d'Elema et pourtant voilà qu'en plein champ de guerre je retombe sur ma sœur, mais cette caresse et cette douceur c'est exactement la même douceur c'est d'ailleurs pour ça que j'ai cru voir ma mère un court instant et serait-ce pour ça que depuis tout à l'heure elle se comporte de manière étrangement douce avec moi ? Oh étoile céleste des âmes, toi qui mon étoile protectrice montre-moi la vérité, Aurore savait à présent ce qui lui restait à faire pour être fixé

Aurore jeta son casque au sol et s'attrapa la tête à deux mains. Elle est perdue, elle ne sait plus ce qu'elle doit croire ou pas elle est perdue. Ramassant son casque, Aurore reprit son calme et reprit la parole

- Lilith j'ai besoin d'une réelle confirmation pour savoir si tu es réellement ma sœur, depuis la mort de ma tante je m'étais faite à l'idée d'être orpheline et sans famille

Une larme coula le long des yeux d'Aurore puis d'un coup bref et rapide, Aurore enflamma sa main et se jeta sur Lilith

- Seki Shiki Spirit

Aurore saisit avec fulgurance l'âme de Lilith et commença a remonté le cour de ses souvenirs, cela dura bien trois petites minutes, Aurore eu la confirmation quel souhaitait et relâcha brusquement son étreinte sur l'âme de Lilith et recula jusqu'au fond de la pièce et reprit la parole avec un ton plus qu'effrayé

- Non… Non… Lilith… Lilith est bien ma grande sœur… Qu'est-ce que j'ai fait ! Lilith ma sœur excuse-moi pour ce que je t'ai fait

Cette fois-ci s'en était trop même avec son entrainement, les nerfs d'Aurore ont craqué et celle-ci s'effondra en larmes au sol. Après quelque instant de silence, Aurore s'approcha de sa sœur et la prise à bras, lui passa la main dans les cheveux et commença à l'appeler

- Lilith, Lilith, ma sœur comment te sens tu ? J'espère que je ne t'ai pas fait mal ? Comment vas-tu ? Réponds-moi

Aurore a peut-être été loin en utilisant cet arcane pour fouiller les souvenirs de sa sœur, mais sur l'instant et l'émotion elle n'y avait pas pensé et cela lui paraissait même une bonne idée. C'est à présent qu'elle se rend compte qu'elle n'aurait pas dû le faire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aphrodite
Ancien compte d'Asteria
avatar

Messages : 476
Date d'inscription : 15/06/2011
Age : 27

Feuille de personnage
Cosmos:
1/300  (1/300)
Vie:
1/300  (1/300)
Armure:
0/350  (0/350)

MessageSujet: Re: La Sainte de Sang-Mêlé   Ven 27 Avr - 16:29

Etait-ce bien pour nous deux de lui avoir fait une telle révélation ? Lui avouer que j’étais sa sœur aînée alors que nous étions en guerre l’une contre l’autre ? Ce n’était peut-être pas le bon moment de lui dire une telle chose mais il était hors de question d’affronter ma propre sœur. Cependant la réaction de la Sainte ne tarda pas à se montrer sous l’effet de la surprise et je pouvais remarquer que cette dernière était complètement déstabilisée par cette révélation. Si mes intentions à son égard étaient mauvaises, j’aurais pu en profiter pour l’éliminer immédiatement vu qu’elle était en position de faiblesse. Cependant, j’avais été honnête avec elle en lui avouant la vérité sur ce que j’étais vis à vis d’elle et j’avouais que sur le coup, j’étais sous l’émotion même si je ne le montrais pas à la jeune femme. Je pouvais lire sur le visage d’Aurore qu’elle était effrayée et la voir reculer jusqu’au mur se trouvant derrière elle, montrait bien qu’elle était également choquée d’apprendre cela.

La jeune femme prît de nouveau la parole malgré le fait qu’elle était déstabilisée pour me demander confirmation sur ce que je venais de lui avouer. Un tas de questions étaient posées par la Sainte, me demandant pourquoi notre mère ne lui avait jamais parlé de moi et lui avait caché mon existence. De plus, elle continua sur le fait que si j’étais réellement sa sœur, notre mère m’aurait communiqué la constellation dont faisait parti le père de ma sœur et c’était le cas.

« Si tu n’as jamais entendu parler de moi, c’est parce que j’étais dans mon apprentissage afin de devenir la spectre que je suis et j’étais également jalouse de toi… car notre mère ne cessait de me parler de toi. Avec le temps, j’ai fini par t’aimer et t’accepter comme ma petite sœur mais malheureusement, il était trop tard, tu n’étais plus là… Ainsi que notre mère qui a été tuée pour trahison… »

Suite à mes mots, je repensais à ce jour où on était venu m’annoncer la mort de notre mère et c’était depuis ce moment là que l’envie de retrouver ma sœur, était bien plus présente encore mais j’ignorais si elle était toujours en vie jusqu’à aujourd’hui. Aurore était complètement déboussolée et le fait de jeter le casque de son armure, confirma cela et j’avais envie de la prendre dans mes bras, pour la rassurer que tout allait bien se passer à présent mais je n’en fis rien. Aurore voulait une confirmation, savoir si j’étais réellement sa sœur et pour ce fait, elle se jeta sur moi en me lançant l’une de ses attaques.

« Qu’est-ce que… »

Un cri de douleur s’échappa de mes lèvres tandis que je pouvais sentir mon corps me brûler de l’intérieur et sur le coup, j’avais l’impression que ma vie allait s’éteindre dans les quelques secondes à venir. Les larmes finissaient par couler le long de mes joues tandis que je venais de subir cette attaque et à présent me voilà assise sur le sol, le dos contre le mur, au bord de l’inconscience. Aurore avait remarqué qu’elle venait de faire une erreur en me lançant son attaque car cette dernière lui avoua parfaitement que j’étais celle que je prétendais être. Elle s’effondra dans un premier temps sur le sol avant de se rapprocher de moi pour me serrer dans ses bras pour me demander comment je me sentais suite à cela.

« Ca va… Ne t’inquiète pas pour moi… » Lui répondais-je d’une voix tremblante suite au choc que je venais de recevoir.

Finalement, je passais mes mains dans son dos pour l’enlacer contre moi et j’étais très satisfaite que ma sœur était devenue une puissante chevalier d’or.

« Je suis si heureuse de te retrouver ma sœur… Je n’ai jamais cessé de penser à toi depuis que tu n’étais plus en Enfer, espérant que je pourrai enfin croiser ton chemin… Je t’aime tellement… »

Posant ma tête contre l’épaule d’Aurore, je laissais à nouveau mes sentiments s’exprimer et des larmes faisaient de nouveau leur apparition.

« Pour répondre à ta question concernant ton père… était un Saint d’Argent de la constellation d’Heracles… »

----------------------------------------

Aurore tenait sa spectre de sœur dans ses bras, l'appelant en espérant une réponse, elle regrette d'avoir agi de la sorte. Quelle idée stupide avant bien pu la motiver a utilisé une de ses attaques contre sa propre sœur elle se le demande à présent. Après quelques secondes qui paraissent des heures pour Aurore, Lilith lui répond enfin la rassurant

- Lilith, ma sœur excuse-moi d'avoir usé de mes techniques sur toi, je n'aurais pas dû et je le regrette

Ensuite passas ses mains dans mon dos et se serras très fort contre moi, j'en fis de même tout comme elle j'étais heureuse, certes pour ma part j'ignorais que j'avais une sœur, quelque instant auparavant je m'étais apprêté à me battre contre elle et à la renvoyer en Enfers. Si Camus était là il serait en train de m'engueuler, il est vrai que là je ne maitrise pas mes sentiments et elle n'avait cessé de me chercher depuis la mort de notre mère et ma disparition brutale du Château des Enfers, mais c'était nécessaire pour ma survie notre mère avait donné sa vie pour ça. Lilith posa sa tête contre mon épaule. Et répondit à ma question avec exactitude. Et put dire que la constellation de mon père était Héracles, seule ma mère le savait, il est tout de même dommage qu'il est fallu tout ce temps pour se retrouver. Après temps d'épreuve et de sacrifice imposé cruellement et drastiquement par le destin celui-ci accepte enfin de faire un cadeau à Aurore.

- Lilith moi aussi je t'aime, même si j'ignorais ton existence jusqu'à présent. Sache que mère n'est pas morte pour trahison. Mère m'entraînait à devenir un spectre comme toi, mais son entrainement "spécial" avait plutôt tendance à me donner des nausées. Un jour me suis disputé avec elle parce que j'ai refusé de tuer une biche et je me suis enfuie dans la forêt. Dans celle-ci j'ai rencontré Orion, quelque instant plus tard mère arrivait et sans raison logique une bataille éclata entre eux, mère me demande de fuir ce que je fis, mais j'ai trébuché sur une racine, Orion en profiter pour me tuer, mère s'interposa et Orion lui transperça le corps de part en part au niveau du ventre. Elle contracta ses muscles pour retenir le bras d'Orion dans son corps et me dit de fuir. Je courus aussi vite que j'ai pu et j'ai trouvé finalement sur un Saint qui arrêta net sa mission pour me ramener au Sanctuaire. Pendant cinq je vécus paisiblement avec ma tante qui continua l'entrainement que mère avait commencé avec moi. Mais un jour me retrouva et sema la panique au Sanctuaire et la seule Silver Sainte sur place était ma tante que ce salaud avait empoissonnée auparavant. Il lui porta un coup qu'il ne la tua pas sur le coup. À cet instant j'ai vu rouge, j'ai laissé mon aspect spectre sortir et je tuai de sang-froid sans état d'âme Orion en lui fracassant le thorax. J'ai ensuite vu ma tante mourir exsangue dans mes bras.

Aurore marqua une pause pour reprendre son souffle et reprit.

- Mais dit moi ma sœur pour toi comment ce sont passé ces longue année sans moi ou notre mère, n'en as-tu pas trop souffert ? Le combat contre Minos ne devrait pas tarder, il faudrait que tu revêtisses ton surplis pour ne pas prendre un mauvais coup. Et d'ailleurs j'y pense comment allons-nous faire à présent ? On attend de moi que je décime tous les spectres qui menacent ce village, c'est mon devoir en tant que chevalier et Minos attend pareille de toi

Aurore se rendait compte qu’elle se trouvait dans une situation plus que difficile avec sa sœur. Et se demande d'ailleurs comment elle va pouvoir s'en tirer. Après toutes ses longues années de solitude où elle s’était habituée à vivre seule et sans famille voilà qu'elle retrouve pour le plus grand bonheur sa sœur. Elle doit accomplir son devoir de chevalier, mais n'a aucune envie de perdre sa sœur, sa dernière famille qu'elle vient juste de retrouver. Aurore se demande à présent que faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aphrodite
Ancien compte d'Asteria
avatar

Messages : 476
Date d'inscription : 15/06/2011
Age : 27

Feuille de personnage
Cosmos:
1/300  (1/300)
Vie:
1/300  (1/300)
Armure:
0/350  (0/350)

MessageSujet: Re: La Sainte de Sang-Mêlé   Ven 27 Avr - 16:31

Comment pouvais-je lui en vouloir suite à ce qu’elle venait de faire ? Il était normal qu’elle vérifie par elle-même car je pouvais très bien lui mentir concernant cette révélation et pour mieux la frapper ensuite lorsqu’elle était déstabilisée. Hors, ce n’était pas le cas et j’avais subi cette attaque sans chercher à l’esquiver pour lui montrer que mes dires étaient fondés. Aurore regretta son geste et elle me prît immédiatement dans ses bras pour s’excuser d’avoir osé porter la main sur ma personne. Je l’enlaçais avec beaucoup de douceur tandis qu’une joie immense, s’était emparée de mon cœur car j’étais heureuse de pouvoir enfin serrer ma petite sœur dans mes bras. C’était un pur bonheur de l’avoir retrouvé en ses lieux et cela ne me dérangeait pas du tout qu’elle portait une armure d’or. C’était ma sœur et non une Sainte au service de la déesse Athéna.

« Je ne t’en veux pas, Aurore… Il fallait que tu vérifies par toi-même et c’était la meilleure des choses à faire. »

Les effets de l’attaque commencèrent à se dissiper et je me sentais déjà un peu mieux. D’ailleurs, je lui souriais pour lui montrer que j’allais bien et maintenant que nous étions réunies, plus personnes ne pourra nous séparer. Aurore prît la parole, me racontant toute son histoire et surtout les circonstances du décès de notre mère, qu’elle n’était pas la traîtresse comme on me l’avait dit dans le passé. J’aurais du être là pour ma petite sœur, elle avait besoin de moi pour surmonter cette épreuve et je regrettais de ne pas avoir agi plutôt, peut-être que mère serait toujours en vie en ce moment même. De la tristesse pouvait se voir sur mon visage ainsi que l’apparition de nouvelles larmes et je posais ma main droite sur mes lèvres car je commençais à sangloter.

« Je suis désolée… J’aurai du agir plutôt… J’aurai du vous protéger… toi et maman… mais je n’ai rien fait… et durant toutes ses années… J’ai fait de mon mieux… pour être une excellente spectre… afin de laver la fausse traîtrise de notre mère… Elle a juste donné… sa vie pour te protéger… Je te demande pardon… Aurore… Pardonne-moi de ne pas avoir su vous protéger… » Disais-je d’une voix tremblante tandis que les sanglots se faisaient plus forts.

Ensuite, Aurore me demanda comment s’étaient passées toutes ses années sans notre mère et elle. Ensuite, elle m’avoua que le combat contre Minos n’allait pas tarder à commencer et que je devais revêtir mon surplis. Elle avait raison sur ce dernier point mais qu’allions-nous faire alors que nous venions tout juste de nous retrouver ? Il était hors de question que je lève la main sur ma sœur et j’en avais assez de tous ses combats inutiles. Tandis que mon étreinte se fît plus forte, je rapprochais mes lèvres de l’oreille de ma sœur pour commencer à lui susurrer quelques mots.

« La vie n’a pas toujours été… »

Soudain, je cessais de parler car je commençais à ressentir quelque chose au fond de moi et cette dernière avait disparu le jour où j’avais décidé de retourner aux enfers après avoir massacré mon patron. Cette chose ou sensation, venait de refaire surface et tenta de s’emparer une nouvelle fois de moi. Je me crispais tout en gardant ma sœur dans mes bras et n’arrivant guère à lui résister, je changeais complètement de comportements. Mon aura s’intensifia subitement, tandis que je passais ma langue sur la joue de ma sœur avant de la repousser en arrière pour me lever. Intensifiant mon cosmos, mon surplis finît par arriver à mes côtés pour ensuite venir se placer directement sur mon corps parfait, recouvrant ce dernier avec énorme de grâce, je posais mon regard totalement changé sur la jeune femme.

« Tu vas connaître le même sort que cette traîtresse… »

D’un geste de la main, la fenêtre ainsi qu’une partie du mur explosèrent et j’en profitais pour me rendre dans la rue afin d’attendre l’arrivée d’Aurore.

« Chevalier d’or du Cancer ! Moi, Lilith, Spectre de l’Etoile Céleste de la Luxure, je te défie dans un combat à mort… Viens m’affronter si tu en as le courage où soumets toi en admettant ta défaite immédiatement et je te promets du plaisir intense en guise de bonne foi… »


Je n’étais plus du tout la même, la sensation s’était emparée totalement de mon corps et de mon esprit, faisant de moi une femme totalement différente.

----------------------------------------

Heureusement cette attaque n'as pas fait trop de dégâts d'ailleurs les effets de celle-ci s'évanouisse peut a peu et elle me sourit d'ailleurs pour me montrer qu'elle va bien, tout comme ma sœur je l'enlace avec beaucoup de bonheur mêlé a de la joie, à mon tour des larmes viennent à couler le long de mes joues. Après avoir raconté les circonstances de la mort de notre mère, de la tristesse pouvait se lire sur le visage de ma sœur ainsi que des regrets, elle regrette de ne pas avoir pu nous protéger. D'une voix douce, je lui répondis

- Tu n'as rien à regretter Lilith, si tu avais été là ce jour-là, Orion n'aurait pas hésité à te tuer aussi, il méprisait profondément notre mère, allant jusqu'à l'insulter de trainer pour m'avoir enfanté avec un Saint, tu n'as rien à te reprocher ou à te faire pardonner, de plus je ne pense pas que j'aurais été une aussi bonne spectre de toi. L'important est que nous soyons enfin réunis, une fois l'invasion repoussée je t'amènerais sur la tombe de mère, qui se trouve ici au Sanctuaire, elle repose au côté de mon père et de ma tante.

L'étreinte de ma sœur se fit soudain plus forte et elle approcha sa bouche pour me dire quelque chose, mais quelque chose fit qu'elle arrêta au milieu de sa phrase. Je ressentis que quelque chose changea brutalement chez ma sœur, elle me lécha la joue avant de me repousser brutalement, soudain son surplis apparu et recouvrit le corps de ma sœur avec une voix menaçante me promet de me renvoyer rejoindre notre traitresse de mère.

- Lilith ma sœur que t'arrive-t-il ? Tu as l'air de souffrir

Aurore put voir clairement que son âme a changé, son cosmos et son âme se sont brutalement obscurcis, elle s'est montrée jusqu'à présent si douce. Non il doit y avoir une autre raison, elle est possédée par son aspect spectre, c'est ça qui la force à se battre contre moi. Quelle affreuse ironie du sort, à peine ai-je retrouvé ma sœur quel le destin nous pousse à mener un combat fratricide. Mais qu'à cela ne tienne, certes à l'époque j'étais jeune et je ne pus protéger ma mère ou Elema mais cette fois-ci je ne compte pas laisser le destin me laisser me prendre ma grande sœur de la sorte. J'ai l'impression de me retrouver comme il y a quelque mois en Asgard où j'ai dû me résoudre à me battre contre ma mère qui était possédée de la même manière. Enfermant mes sentiments pour ma sœur ne moi comme me l’appris Camus je m'apprête a affronté ma sœur. Ma sœur ou plutôt son alter-ego démoniaque fit éclater le mur derrière nous pour se jeter dans la rue m'appelant à venir me battre. Je pouvais ressentir d'ici que ma sœur était enfermée à l'intérieur de son propre corps, refusant de se battre contre moi, mais son aspect spectre lui obligeant en prenant l'ascendant sur son corps. Qu'il en soit ainsi en revêtant cette armure j'ai juré fidélité à Athéna et de toujours protéger les faibles et la justice. Et aujourd'hui je vais accomplir mon devoir de Sainte en sauvant ma sœur de ce maudit alter-ego démoniaque

- Très bien Lilith je suis prête, voyons voir de qui de l'étoile céleste des âmes ou de la luxure sera la plus forte !

Ensuite je saute à mon tour du bâtiment pour atterrir dans la rue en restant sur mes gardes prêt à affronter ma sœur et la sauvé de cette maudite entité démoniaque. Maman je te jure de sauver Lilith
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aphrodite
Ancien compte d'Asteria
avatar

Messages : 476
Date d'inscription : 15/06/2011
Age : 27

Feuille de personnage
Cosmos:
1/300  (1/300)
Vie:
1/300  (1/300)
Armure:
0/350  (0/350)

MessageSujet: Re: La Sainte de Sang-Mêlé   Ven 27 Avr - 16:41


Aurore se tenait là devant sa sœur, Lilith sous le joug de son aspect spectrale qui la force à se battre contre elle. Aurore mets en pratique tout ce que lui a appris Camus à Asgard, elle doit ne faire preuve d'aucune forme d'émotion, à la moindre faute d'attention ou preuve d'émotion sa sœur ou plutôt son entité spectrale n'hésiteras pas à en profiter pour la tuer. Mais comment mettre Lilith hors d'état de combattre sans la blesser, durant son combat contre sa mère en Asgard, même si celle-ci était possédée l'attaque d'Aurore fut un peu trop puissante et la tua presque sur le coup. Elle ne voulait pas commettre la même erreur avec Lilith, elle ne se le pardonnerait pas. Tout le sens d'Aurore était concentré sur les moindres faits et gestes de sa sœur, Aurore ne lisait plus dans son cosmos que de la rage, de la colère et de la haine et surtout une envie irrésistible de la tuer.

- Lilith, ma sœur moi non plus je ne souhaite pas me battre avec toi, mais tu es sous le joug de ton aspect spectre et il est de mon devoir en tant que Sainte de t'aider

Aurore intensifia son cosmos, les fluctuations de celle-ci se rependaient dans toutes les rues aux alentours fessant sautiller les gravats au sol et finit même pas les maintenir en lévitation au-dessus du sol. Aurore doit taper fort, mais pas trop et être précise dans ses coups pour contrôler sa sœur sans trop la blesser. Aurore pris la parole d'une manière douce envers qu'elle regardait droit dans les yeux

- Je suis prête Lilith

Aurore fit exploser son cosmos et se propulsa droit sur sa sœur lui assénant un coup de genou en plein ventre pour ensuite l'attrape au bras et la frappe brutalement au sol de tout le long de son corps. Il y aurait largement de quoi maitriser un simple être humain avec la férocité avec laquelle Aurore vient d'asséner ses deux coups, mais face à sa sœur cela semble bien dérisoire surtout qu'elle ignore tout de sa façon de combattre. Aurore reprit ses distances avec sa sœur et réintisifia son cosmos, les âmes aux environs rejoignirent Aurore et tournèrent autour de son corps avant de se rassembler en une celle âme au bout de l'index et du majeur de la main d'Aurore. Aurore referma son majeur, la sphère d'âme tenait à présent en lévitation seule au bout de l'index d'Aurore qu'elle leva en oblique devant son visage. "J'espère que ça ne lui fera pas trop mal" Aurore courue en direction de sa sœur et à bout portant elle la pointa de son index et hurla

- Seki Shiki Spirit

L'attaque propulsa Lilith au loin, mais ce n'était qu'une diversion pour la suite du combat, elle veut être seule avec sa sœur pour la suite de son affrontement avec que personne ne puisse les interrompre que ce soit Minos, Eleith ou ce Gold Saint du Taureau, Non ! Elle veut être seule avec sa sœur pour ce combat. Sans le moindre ménagement, elle rappela les âmes à elle et sauta pour attrape le bras de sa sœur et leva son doigt en l'air

- Seki Shiki Menkai Ha ! Lilith nous allons régler ce problème au Yomotsu !

Une fois au Yomotsu Aurore relâcha le bras de sa sœur pour reprendre ses distances avec elle pour éviter de prendre un mauvais coup.

Citation :
Aurore
HP : 100
CS : 100 - 40 = 60
Capa : Seki Shiki Menkai Ha
Coup Donné : Coup Physique + Sheki Shiki

---------------------------------------------

Le duel venait d’être lancé par ma personne vu que je n’étais plus du tout la même depuis quelques minutes. La douce succube venait de se laisser sa place par obligation à la sans cœur qui était prête à éliminer tous les ennemis qui oseraient se mettre en travers de son chemin. En cette magnifique journée, mon premier adversaire n’était nulle autre que a jeune sœur, Aurore, chevalier d’or du Cancer. Combattre la seule famille qui me restait, était quelque chose d’insensée mais je n’avais pas le choix, j’étais sous l’influence de mon étoile Céleste. Finalement, Aurore décida de me rejoindre dans la rue en passant par la sortie improvisée par mes soins et je ne la quittais pas des yeux tandis qu’elle vint se placer face à moi. Un sourire se dessina sur mes lèvres, visiblement ravie de la voir accepter ce combat et je pouvais sentir le plaisir se propager dans mon corps. Ma jeune sœur m’avoua être prête et tout en posant les mains sur les hanches, je la regardais avec mépris.

« Si tu es prête, je t’attends… Montre moi ce que tu es capable de faire, traîtresse. »

La jeune femme intensifia son cosmos avant de se jeter sur moi pour m’assener un coup de genou que je ne prenais pas la peine d’esquiver avant de me faire jeter sur le sol avec violence et un cri s’échappa de mes lèvres lorsque j’entrais en contact avec ce dernier. Me redressant légèrement, je pouvais voir ma sœur prendre des distances et je finissais par me relever complètement pour lui adresser un sourire qui en voulait dire beaucoup. Aurore intensifia de nouveau son cosmos pour me porter une attaque plus puissante que la première et une boule se forma au niveau de son index ainsi que de son majeur. Elle s’élança de nouveau dans ma direction et je me mettais en position de défense, prête à recevoir son attaque qui sembla être très dangereuse.

« Je t’attends… »

Arrivée à ma hauteur, la jeune Sainte envoya son attaque à bout portant, me projetant plus loin et ma course se termina sur le sol, dos contre ce dernier. Durant le trajet, un nouveau cri s’était échappé de mes lèvres tandis que je pouvais sentir un liquide chaud au niveau de mes lèvres et lorsque j’ouvrais les yeux, je passais ma main droite sur ses dernières pour voir que je saignais.

« Impressionnant son attaque… »

A nouveau, je me redressais car une seule attaque ne suffira pas pour venir à bout de ma personne et un nouveau sourire s’afficha sur mes lèvres tandis que j’observais Aurore avec un regard mauvais.

« Tu te débrouilles mieux que je ne le pensais… Je dois l’admettre mais j’ai bien peur que cela ne suffira pas pour venir à bout de ma personne. »

Me plaçant en position de combat car il était temps que je montre à cette Sainte de quoi j’étais capable, j’intensifiais mon cosmos. Le laissant se déployer dans une rage folle, je prenais une pose sexy qui me mît en valeur et qui ferait craquer tous les hommes du coin si ses derniers posèrent leur regard sur ma personne.

« La beauté tentatrice ! »

Plongeant dans les songes d’Aurore, je pouvais voir que cette dernière souhaita revoir notre mère et sa tante. J’exauçais cela en lui montrant ses dernières dans des ébats érotiques. L’attaque terminée, je lui adressais un sourire, satisfaite de ce que je venais de faire et Aurore sauta dans ma direction pour m’attraper le bras. Ne cherchant à lui faire lâcher prise, je me demandais ce qu’elle était entrain de me préparer et lorsqu’elle leva son doigt, elle m’emmena au Yomotsu pour poursuivre notre combat. Lorsque nous étions sur place, je fis un bond en arrière pour prendre des distances et la Sainte en fît autant.

« Finalement, tu comptes bien me renvoyer aux enfers par le Yomotsu mais fait attention à ce que je ne t’entraîne pas dans ma chute, Aurore. »

Me plaçant en position de défense, j’étais prête à me défendre contre la nouvelle attaque de mon adversaire.


Citation :
Lilith:

Hp: 105 - 3 - 20 = 82
Cs: 105 - 30 = 75
Capa: Ne peut pas en utiliser
Attaque spéciale: La beauté tentatrice
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aphrodite
Ancien compte d'Asteria
avatar

Messages : 476
Date d'inscription : 15/06/2011
Age : 27

Feuille de personnage
Cosmos:
1/300  (1/300)
Vie:
1/300  (1/300)
Armure:
0/350  (0/350)

MessageSujet: Re: La Sainte de Sang-Mêlé   Ven 27 Avr - 16:43

Regarde attentivement Lilith, à présent elle se trouve toutes les deux au Yomotsu, l'antichambre de la mort, ici elles ne pourront pas être dérangées par qui compte et il n'existe que trois sorties, le gouffre du Yomotsu qui renvoie en Enfers, le passage secret qui donne sur un endroit isolé des enfers pas loin de la cinquième prison et la troisième sorti étant le fait qu'Aurore peut décider elle-même de les renvoyer à Rodorio. Effectivement sa sœur s’est bien entrainée en enfers et ses techniques se révèlent être toutes aussi dangereuses que les siennes. À ce moment Aurore se rend compte à quel point l'entrainement de Camus est important et quelle chance elle a eu de l'avoir comme maitre. Certes l'illusion des ébats érotiques de ses proches ne lui a fait ni chaud ni froid, mais elle ne s'attendait pas à être attaquée de la sorte. Contre quelqu'un que ne maitrisent pas ses émotions, cela doit se révéler mortel. La chose qui contrôle le corps de ma sœur s'adressa à nouveau à moi.

« Finalement, tu comptes bien me renvoyer aux enfers par le Yomotsu, mais fais attention à ce que je ne t’entraîne pas dans ma chute, Aurore. »

- Lilith je sais que ce n'est pas toi qui me parles à cet instant, mais tient bon, Il faut que tu te battes contre cette chose qui te controlle, ça ne serais tardé bientôt tu retrouveras ta liberté. Si je nous ai amenés ici, c'est pour que rien ni personne ne vienne nous interrompre et d’ici il n’y a rien à détruire contrairement à Rodorio. Et toi l'aspect spectrale qui contrôle et force ma sœur à se battre moi apprête toi à souffrir tu ne fais rien que pour attendre

Aurore intensifia son cosmos et envoya une décharge au pied de Lilith pour que le dégagement de gravats de poussière lui masque partiellement la vue le temps d'enchainer avec une technique plusieurs sérieuses. Celle-ci n'étant qu'une diversion pour distraire sa sœur, Aurore sauta en arrière dans un groupe d'âmes et insuffla son cosmos dans celle-ci "C'est avec cette technique que j'ai tué notre mère malheureusement, il va falloir que je me concentre pour ne pas trop blesser Lilith" ensuite Aurore se concentra et envoya le groupe de cinq âmes dans lesquels elle a insufflé son cosmos droit sur Lilith, mais avec une légère angoisse de la blesser un peu trop sérieusement, celle-ci formèrent cercles autour de sa sœur et Aurore hurla.

- Seki Shiki Konso Ha

Les cinq âmes explosèrent en même temps, dans un grand fracas, creusant un fossé dans le Yomotsu, propulsant des débris de roche à plusieurs mètres dans tous les sens. En n'attendit pas que la poussière retombe et fit exploser son cosmos pour se propulser sur sa sœur et lui asséner une droite en pleine joue toujours avec la même rage, la rage de vaincre, la rage de vaincre pour sa sœur et pour la sauver. Aurore enchaine ensuite avec d'une série de cinq coups de poing donner en l'espace d'une seconde dans le ventre et Aurore termina en intensifiant son cosmos et asséna un coup de poing chargé de son cosmos qu'elle déchargea en pleine mâchoire (façons Rozan Shô Ryû Ha Very Happy ) qui envoya Lilith au loin

Citation :
Aurore
HP : 100 - 30 = 70
CS : 60 - 30 = 30
Capa : Je brise Seki Shiki Menkai Ha, mais on reste au yomotsu rp parlant
Coup Donné : Coup Physique + Sheki Shiki
Konso Ha : Inflige 17/27 dommage. Le froid sensibilise la cible qui encaissera 3 dégâts physiques supplémentaire pendant un tour.

-----------------------------------------------

Quel plaisir de torturer mes adversaires de cette façon, faire remonter à la surface leurs désirs cachés pour pouvoir ensuite les retourner contre eux et c’était donc avec satisfaction que j’avais utilisé cette attaque contre ma propre sœur. Cependant, cette dernière nous avait emmené au Yomotsu, là où les âmes se jetaient dans ce fameux puit qui les conduisît jusqu’au royaume d’Hadès et elle comptait tenir parole visiblement même si elle m’affirma du contraire. Tout ce qu’elle voulait, c’était de refaire sortir ce bon côté de moi pour retrouver la sœur que j’étais lorsque nous étions à Rodorio. Je lui souhaitais beaucoup de courage pour tenter d’y arriver car elle allait en avoir besoin vu que je ne comptais pas du tout être tendre avec elle.

« Qui crois-tu que je suis si tu penses ne pas parler à Lilith ? Pauvre idiote, je suis Lilith… Ta sœur et je vais prendre un énorme plaisir pour te renvoyer auprès de notre mère… Un endroit ou les traîtres sont jugés et tu es la prochaine à faire partie de cette liste, Aurore ! »

Une décharge d’énergie avait été envoyée au niveau de mes pieds pour créer une sorte d’explosion afin d’être aveuglée par la poussière et ne me permettant pas de voir ainsi ce qu’était entrain de préparer ma jeune sœur. Cependant, j’étais sous la défensive et j’en profitais pour activer l’une de mes capacités passives, l’influence de la succube en mode domination.

« Tu vas me le payer pour ce genre de traîtrise… Lorsque tu ne seras plus en état de te battre, je profiterai de toi avant de t’éliminer définitivement. »

Il était vrai que je comptais profiter de son corps avant de l’éliminer car je suis la Spectre de l’Etoile Céleste de la Luxure et même si il s’agissait de ma sœur, le plaisir de m’amuser avec elle, était présent. Finalement, la poussière se dissipa et je pouvais enfin voir à nouveau, remarquant que j’étais encerclée par des âmes, me demandant ce qu’elle comptait faire avec ces derniers. Au loin, j’entendis ma sœur hurler le nom de son attaque et les âmes explosèrent, me touchant par la même occasion tandis qu’un cratère venait de se former suite à la puissance de cette dernière. Je m’étais donc prise l’attaque sans que je puisse m’y dégager et grâce à ma capacité, je pouvais esquiver les différents coups du chevalier d’or du Cancer avant de sortir ce cratère pour préparer ma nouvelle attaque.

« Tu ne cesses de m’impressionner Aurore, je suis certaine que notre mère serait fière de toi si elle te voyait… Mais dans peu de temps, tu vas aller la rejoindre et tu pourras lui transmettre mes amitiés… »

Intensifiant mon cosmos, je regardais Aurore droit dans les yeux avant de lui porter à nouveau cette attaque qui sera plus puissante que la première fois vu que j’étais sous l’influence de la succube en mode domination.

« La beauté tentatrice ! »

Mon cosmos dévoila de nouveaux désirs et frappa à nouveau Aurore avec beaucoup plus de puissance cette fois. Par contre, je recevais par la même occasion des dégâts suite à cette attaque qui me procurait beaucoup de plaisirs.


Citation :
Lilith

Hp: 82 - 27 - 5 = 50
Cs: 75 - 30 = 45
Capa: L'influence de la succube en mode domination.
Attaque spéciale: La beauté tentatrice en mode domination (30+5 de dégâts pour l'adversaire et 5 de dégâts pour Lilith)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aphrodite
Ancien compte d'Asteria
avatar

Messages : 476
Date d'inscription : 15/06/2011
Age : 27

Feuille de personnage
Cosmos:
1/300  (1/300)
Vie:
1/300  (1/300)
Armure:
0/350  (0/350)

MessageSujet: Re: La Sainte de Sang-Mêlé   Ven 27 Avr - 16:44

Après avoir réunis les âmes autour de Lilith pour les faire exploser dans une effroyable détonation d'un bleu d'intense, qui fit énormément de lumière, de bruit et envoya de la caillasse voler dans tous les sens possibles. Je me jetais tête la première dans le nuage de poussière pour marteler de coup le corps de ma sœur, cela ne m'enchante pas plus que ça, mais je ne dois éprouver aucun sentiment envers elle sinon son aspect spectral n'hésitera pas à me mettre à mort. Ça risque d'être plus dur que prévue cette fois-ci elle arrive à bloquer tous les coups que je lui porte. Lilith me relança son attaque se basant sur des illusions où apparaissent des êtres chers. Il faut que je reste sur mes gardes pour ne pas être pris aux dépourvues et que je localise le cosmos de Lilith.

Aurore se concentra, l'illusion de sa sœur la laissant de marbre pour tenter de savoir où se cache-t-elle et ainsi pouvoir espérer l'éviter. Malgré sa concentration intense Aurore n'arrive pas à trouver peu se trouve sa sœur à croire que cette illusion dissimule son cosmos. Ne pouvant pas se fier à cette perception, Aurore rouvre ses yeux et regarde attention partout autour d'elle en restant sur ses gardes pour pouvoir intercepter à sœur quand elle passera à l'offensive. À un moment Aurore entendu de la caillasse rouler sur le sol, elle se retourna dans la direction du bruit en pensant que cela était sa sœur, mais c'est à ce moment que celle-ci attaque Aurore dans le dos. L'envoyant brutalement au sol. Aurore se relève péniblement et regarde le fragment de surplis de sa mère, elle ne put la sauver tout comme elle ne put sauver Elema, il n'était pas question de perdre sa grande sœur, elle n'a pas d'autre choix de gagner face à elle, l'attaquer physiquement est inutile et en plus cela lui procure du plaisir. Aurore regarde à présent sa sœur droit dans les yeux, puis tombe un genou à terre et se porta la main à l'emplacement du poumon gauche. Toutes ses agitations ne sont pas bonnes pour Aurore qui doit se faire, alors qu'elle avait réussi à nouveau à réguler son flux sanguin, son poumon vient de se remettre à saigner et Aurore cracha un filet de sang et celui-ci recoulait le long des deux commissures de sa bouche, elle sait qu'elle ne pourra pas tenir longtemps à ce rythme. Mais elle ne compte pas non plus abandonner sa sœur, il lui serait facile de fuir, mais elle refuse, elle quittera le Yomotsu qu'une fois sa sœur avec elle. Aurore se relève enfin

- Lilith je sais très bien que tu ne penses pas un seul que tu m'as dit. Ne t'inquiète pas de me voir cracher du sang, c'est juste ma blessure au poumon gauche qui vient de se rouvrir

Aurore regardait sa sœur avec un regard plein de douceur, tout cela ne sera bientôt plus qu'un mauvais souvenir. Aurore intensifie à présent son cosmos de manière violente, mais cela à un cout et la voilà qui recrache de plus belle du sang et celui qui coule de sa bouche augmenta aussi de débit. Aurore porta sa main sur la brassière d'or qu'elle porte au bras qui avait appartenu auparavant a Yuzuriha, avec une seule idée sauver ma sœur, mais elle sait aussi que cette attaque sera probablement la dernière. Insufflant son cosmos dans son bras en fixant droit dans les yeux, elle se jeta précipitamment sur elle et a mis chemin sauta a l'air rabattant sur bras en avant dans la direction de celle-ci Aurore déclencha son attaque

- Infernal Typhon of Feather

Une véritable tornade de plumes aussi tranchantes et acérées qu'Excalibur se déchaina sur l'emplacement de Lilith puis quelques secondes plus tard un brasier bleu vint accompagner la tornade de plume s'écrasant avec fracas à l'endroit où se trouve Lilith. Aurore retomba ensuite épuisé sur le sol une main sur la bouche pour essayer de contenir son "sang-mêlé" et regarda de nouveau Lilith dans les yeux, une main posé à l'emplacement de son poumon perçé et lui dit quelque simple mots elle l'espère aideront sa sœur à se libérer de ses chaines et de son aspect spectral

- Lilith, grande sœur… je t'aime… aide moi… j'ai besoin de ton aide ma sœur

Citation :
Aurore
HP : 70 - 35 = 35
CS : 30 - 30 = 0
Capa :
Coup Donné : Sheki Shiki
Typhon : Une simple décharge d'énergie cosmique. Inflige 30 dommages

-------------------------------------------------------

L’attaque que je venais de lancer sur ma jeune sœur était encore plus dévastatrice que la première fois et à voir l’état de cette dernière, cela prouvait bien que son corps était meurtri après avoir subit cet assaut. Un sourire de satisfaction pouvait se voir sur mon visage et je savais parfaitement que le combat arrivait à son terme. Durant un court instant, je pus redevenir moi-même lorsque je croisais le regard d’Aurore et une larme coula de mon œil droit, continuant sa descente sur la joue avant de terminer sa course sur le sol juste à côté de mon pied. Très vite, mon mauvais côté reprît le dessus tandis que la Sainte avait un genou au sol, la bouche en sang et elle se tenait également au niveau du poumon gauche. Sans doute, une ancienne blessure qui s’était réouverte, à moins que mon attaque avait réussi à la blesser à cet endroit. Finalement, la Sainte décida de se relever pour poursuivre le combat et je devais l’admettre, elle ne manquait pas de courage. Elle prît la parole, me disant qu’elle savait parfaitement que je ne pensais pas tout ce que je lui disais et à nouveau, je lui lança un regard meurtrier.

« Vraiment ? Tu crois que mes paroles ne sont pas pensées… Détrompe toi, petite sœur… Mais assez de bavardage et même si tu es très courageuse, chose que je dois admettre… Il est temps pour toi de rejoindre notre traîtresse de mère… »

Je remarquais le regard rempli de douceur de la Sainte et sur le coup, cela me déstabilisa légèrement car je me demandais pourquoi elle agissait ainsi avec moi. Aurore en profita pour intensifier à nouveau son cosmos, se préparant pour une nouvelle attaque contre ma personne et même si elle n’était plus en état de lutter, elle allait jusqu’au bout. Prête à m’envoyer son attaque, elle fonça dans ma direction avant de sauter dans les airs tout en pointant son bras vers moi et en criant le nom de cette dernière. La puissance de l’énergie qu’elle m’envoya, était grandiose et il n’y avait pas moyen pour que je puisse l’esquiver. Lorsque cette énergie entra en contact avec moi, je pouvais sentir des lacérations sur mon corps et des cris de douleurs s’échappèrent de mes lèvres tandis que je fermais les yeux avant de m’écrouler sur le sol.

Quelques secondes plus tard, j’ouvris les yeux, remarquant ainsi que j’étais toujours en vie et je me redressais lentement tout en grimaçant. Malgré ses blessures, elle avait réussi à m’envoyer une attaque aussi puissante et j’avais eu tort de la sous-estimer. A présent, j’étais persuadée qu’elle n’allait plus pouvoir se défendre et j’allais donc l’envoyer dans le gouffre. Rassemblant mes ultimes forces, mon cosmos se déploya rapidement, plus puissant qu’auparavant et d’un geste de la main droite, je pointais mon adversaire de l’index.

« Tu es la première à me pousser à bout pour utiliser cette attaque… Tu as été une bonne adversaire je dois l’admettre et j’aurai pu profiter de toi après ce combat… Mais j’ai changé d’avis… Je vais t’envoyer dans ce gouffre qui m’était destiné… C’est ta fin, chevalier d’or du Cancer ! »

Mon cosmos venait d’atteindre son paroxysme tandis que le sol se mettait à trembler et tout en levant les bras vers le ciel, je lui envoyais mon ultime attaque.

« Nouvelle Eve. »

Une ombre prît forme sous l’apparence de la plus terrible des succubes, cette dernière s’élança sur Aurore pour lui procurer des gâteries et également dévorer son âme.

« Aurore… Non… »

Mon bon côté avait réussi à reprendre le dessus et tendant les mains dans la direction de la jeune femme, je tentais de stopper l’attaque pour lui éviter que cette dernière lui soit fatale.


Citation :
Lilith
Pv: 50 - 30 = 20
Cs: 45 - 40 = 5
Capa: L'influence de la succube en mode domination. (toujours active vu qu'Aurore n'est pas passée en 7ème sens)
Attaque spéciale: Nouvelle Eve. (Attaque 7ème Sens) (-34 pv vu qu'elle a été stoppée avant le coup fatal)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aphrodite
Ancien compte d'Asteria
avatar

Messages : 476
Date d'inscription : 15/06/2011
Age : 27

Feuille de personnage
Cosmos:
1/300  (1/300)
Vie:
1/300  (1/300)
Armure:
0/350  (0/350)

MessageSujet: Re: La Sainte de Sang-Mêlé   Ven 27 Avr - 16:47

Je pus voir un instant ma sœur reprendre le contrôle de son corps et verser une larme qui coula le long de son visage avant de tomber au sol. Elle doit surement endurer mille supplices à l'idée de se battre contre moi et de me voir blesser ainsi et de ne rien pouvoir faire hormis ce que l'oblige à faire son aspect spectral. Cela ne durera plus longtemps, me faisant violence face à mes sentiments et mes douleurs physiques. Je fais brutalement exploser mon cosmos me jetant droit sur ma sœur. Déclenchant à bout portant une de mes plus terribles attaque. Au contact de celle-ci je pus entendre les cris d'intenses douleurs de ma sœur et un nuage de sang voler tout d'un coup, cela me glace jusqu'au sang, mais le combat n'est pas terminé je ne dois pas me laisser aller. J'espère que ce que je viens de dire fera son effet et aidera Lilith à reprendre le contrôle de son corps. Celle-ci se releva ruisselante de sang pour attaquer, mon attaque ne l'a pas laissez intact. Me relevant difficilement pour faire face à ma sœur qui se dirige vers moi me pointant de son index

« Tu es la première à me pousser à bout pour utiliser cette attaque… Tu as été une bonne adversaire je dois l’admettre et j’aurai pu profiter de toi après ce combat… Mais j’ai changé d’avis… Je vais t’envoyer dans ce gouffre qui m’était destiné… C’est ta fin, chevalier d’or du Cancer ! »

- Lilith j'aurais fait mon possible pour te sauver, j'ai donné toutes mes forces dans ce combat et je n'ai plus la force de me défendre. Vas-y fait ce que t'ordonnes ton aspect spectral je ne t'en voudrais pas. Je suis moi-même passé par là je peux donc comprendre ce que tu vis à l'instant

L'attaque de ma sœur partie sous la forme d'une magnifique succube, c'est donc cette créature qui va me prendre la vie. Je suis dos au gouffre du Yomotsu qui se trouve à peine à quelques mètres derrière moi, l'attaque me toucha de plein fouet, et un cri de douleurs intenses s'échappa de ma bouche avec un énorme cracha de sang qui vola en l'air. L'attaque me propulsa au bord du gouffre. Dans lequel je tombai, avec ce qui me reste de force je m'accrochai de toutes mes forces au bord de celui-ci avec mon dernier bras valide, l'autre ayant été brisé par cette inconnue sur l'ile d'Andromède, mon sang coule le long de mon corps avait de tomber goute à goute dans ce gouffre béant. Certes je suis protégé par mon étoile céleste donc tomber dans le gouffre ne me sera pas mortel, par contre la collision avec le sol des Enfers lui le sera. Ma vie ne tient plus qu'à mon qui tient péniblement au bord du gouffre. Je pus entendre aussi ma sœur hurlée mon nom, finalement j'ai réussi à la sauver. À mon tour avec le peu de force j'essaye de lui répondre en hurlant

- Lilith, grande sœur j'ai besoin de ton aide… je ne pourrais plus tenir longtemps… pour l'amour d'Athéna je t'en prie aide moi ma sœur

J'espère que Lilith m'auras entendu je ne pense pas pouvoir tenir encore longtemps et je sens que le bord où je me suis accroché ne soutiendra plus très longtemps tout le poids de mon corps soutenu par mon bras.

Citation :
Aurore
HP : 35 - 34 = 1
CS : 0
Capa :
Coup Donné :

------------------------------------------------------------

L’attaque d’Aurore n’avait pas été suffisante pour venir à bout de ma personne et la contre-attaque s’était faite sans attendre en lui envoyant la plus terrible de toutes. Heureusement pour la Sainte, j’avais réussi à reprendre le dessus sur mon mauvais côté, l’effaçant complètement, pour pouvoir diminuer l’intensité de l’attaque. Malheureusement Aurore était au bord du gouffre et elle tomba, se rattrapant de justesse avec son seul bras valide. N’ayant pas remarqué cela tout de suite, je tombais sur les genoux, ne pouvant retenir les larmes qui s’affichèrent sur mon visage depuis quelques secondes. La tristesse m’avait envahi, pensant que je venais de tuer ma sœur et je frappais avec mon poing droit sur le sol.

« Aurore, pardonne-moi… Je n’ai pas pu te protéger comme je te l’avais promis… » Disais-je tout en sanglotant.

Par miracle, j’entendais une voix qui m’appela et je pouvais reconnaître celle de ma sœur. Relevant la tête avant de me lever complètement, je commençais à avancer vers le gouffre.

« Tiens bon, petite sœur… J’arrive. »

Malgré les blessures que j’avais subis durant le combat, je n’étais pas ralentie dans mon ascension pour venir en aide à ma sœur. D’ailleurs, pour m’aider à avancer rapidement, je déployais mes ailes pour me donner une impulsion et je me retrouvais propulser vers l’avant plus rapidement. J’avais un peu de mal à tenir sur les jambes et d’un coup, je me retrouvais à plat ventre sur le sol, glissant encore un peu pour arriver finalement au bord du gouffre. Posant mon regard vers ce dernier, je pouvais voir Aurore qui se tenait tant bien que mal pour éviter de tomber et d’un geste rapide, je lui attrapais l’un de ses bras au niveau du poignet pour la retenir.

« Je ne te perdrai pas, petite sœur… »

Les larmes de tristesse s’étaient transformées en larmes de joie car j’étais ravie de savoir que ma sœur était toujours en vie et lentement, je tentais de la ramener vers moi, éprouvant tout de même de la difficulté suite aux différentes blessures qui me faisaient souffrir.

« Tu es ma seule famille… »

A ce moment, je glissais un peu et je me retrouvais à moitié suspendue dans le vide, grimaçante sous la douleur mais je ne comptais pas du tout lâcher Aurore. Si elle devait mourir, je l’accompagnerai dans sa chute pour vivre nos derniers moments ensembles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aphrodite
Ancien compte d'Asteria
avatar

Messages : 476
Date d'inscription : 15/06/2011
Age : 27

Feuille de personnage
Cosmos:
1/300  (1/300)
Vie:
1/300  (1/300)
Armure:
0/350  (0/350)

MessageSujet: Re: La Sainte de Sang-Mêlé   Ven 27 Avr - 16:48


Je sentais la douleur dans tout mon corps, j'avais l'impression que mon bras s'agrandissait, que les os allaient dessouder les un des autre et que je serais suspendu que par la force des muscles de mon bras je sentais aussi la fibre de mes muscles s'allonger dans mon bras me procurant d'atroces douleurs. Je sens que ceux-ci ne vont pas tarder à se déchirer. Ma main étant tellement meurtrie que je n'y ressens d'ailleurs plus aucune sensation en bien comme en mal. Je sens que je ne vais pas tarder à lâcher prise. Je peux entendre d'ici Lilith courir aussi vite qu'elle peut pour m'aider, je dois, tenir bon.

- Lilith je n'en peux plus pardonne moi

« Je ne te perdrai pas, petite sœur… »

Au moment où ma main se décrocha du bord du gouffre Lilith se jeta au bord et me saisit le poignet. Je pouvais sentir les larmes de ma sœur couler le long de mon visage, son regard était redevenu aussi doux qu'à Rodorio, mais les blessures qu'elle a subies durant notre combat l'ont affaiblie et tout comme moi elle n'a probablement plus la force de me hisser jusqu'au sommet du gouffre, le fait de courir pour me saisir a dû déjà lui demander un effort intense. Non seulement elle n'a plus la forcer de me tirer hors du gouffre, mais en plus elle commence à glisser peu à peu dans celui-ci. Je ne peux pas permettre que ma sœur meurt en tentant de me sauver, j'ignore combien de mettre sépare le gouffre du Yomotsu du sol des Enfers, mais je ne peux permettre d'entrainer ma sœur avec moi dans ma chute pour que nous nous tuions toutes les deux sur le sol des Enfers. Ma décision est prise. Aurore regarda sa sœur droit dans les yeux ne pouvant à son tour s'empêcher de pleurer

« Tu es ma seule famille… »

- Lilith et c'est pour ça que je te demande de m'excuse pour ce que je vais faire… Adieux Lilith… ma sœur... Je t'aime c'est pour ça je vais faire ce que je vais faire à l'instant

Avec le peu de cosmos qui lui reste Aurore embrassa sa main, pour que sa sœur la lâche, celle-ci ferma les yeux et se laissa tomber dans le gouffre quand soudain elle entendit une voix qu'elle avait déjà entendue par le passer. Cette voix si douce et si bienveillante il n'y a pas de doute c'est bien elle

- Kenbu Shōsen Kyaku

Une chose fonça dans le gouffre du Yomotsu et saisit Aurore par le poignet, elle ouvrit doucement les yeux et vit que c'était une étole, qui la retenait par le poignet. Puis tout doucement Aurore était hissée petit à petit hors du gouffre. Une fois hors du gouffre elle fut placée dans les tendres bras de sa sœur ainée, avec difficulté Aurore ouvrit les yeux et vue celle qui vient de lui sauver la vie, Aurore ne c'était pas trompé c'était bien elle, celle qui s'est occupée d'Aurore pendant cinq ans et qui a fait d'elle ce qu'elle est aujourd'hui.

- Elema… c'est toi… tu m'as sauvée la vie...

- Tu n'as pas à me remercier Aurore, je suis fier de ce que tu es devenu, maintenant je dois y aller

C'est probablement le dégagement de cosmos brutal d'Aurore qui la fait venir ici, elle savait qu'Aurore était en danger et intervenue. Aurore se trouve dans un état de semi-conscience, rester ici est dangereux, bien que cela lui soit déconseiller dans son état, Aurore intensifia son cosmos et la renvoya elle ainsi que sa sœur a Rodorio, mais une fois sur place recracha un épais filet de sang et s'effondra inconsciente au sol

------------------------------------------------------------

===> Rodorio

Rattrapant de justesse la main de ma sœur alors que cette dernière venait de lâcher prise suite à son manque de force, je serrais très fort pour ne pas la lâcher à mon tour et sur le coup, je pouvais sentir les différentes douleurs se propager dans mon corps suite à mon combat contre cette dernière. Néanmoins, je ne voulais pas la perdre car elle était ma seule famille et même, si nous étions dans des camps opposés, elle restait ma petite sœur. Essayant de la remonter du mieux que je pouvais, je remarquais que je commençais à tomber moi-même dans le gouffre et je tentais de me maintenir du mieux que je pouvais pour nous éviter une mort certaine. Aurore avait remarqué que je n’étais pas capable de la remonter dans mon état et ne souhaitant pas me voir mourir avec elle, cette dernière décida de me faire ses adieux.

« Je t’en prie, Aurore… Ne fais pas cela… Je viens de te retrouver et je ne veux pas te perdre à nouveau… »

Elle intensifia le peu de cosmos qui lui resta pour tenter de me brûler la main afin de me faire lâcher prise et je continuais de la tenir même si j’hurlais de rage en ce moment même.

« Je ne veux pas… te lâcher !!! »

La douleur était intense et je n’allais plus tenir longtemps si Aurore ne cessait pas cela.

« Aurore… Je t’en prie… Arrête cela !!! »

Finalement, je lâchais prises suite à l’intense douleur que j’avais à la main, regardant ma sœur tomber dans ce gouffre sans fin et serrant fortement les poings, je ne pouvais m’empêcher de crier son nom tandis que j’étais en larmes.

« Aurore !!!! »

Quelque chose se produisît, un cosmos venait de faire son apparition, sauvant Aurore d’une mort certaine et je pouvais enfin pousser un soupir de soulagement avant de me retrouver sur le dos, allongée sur le sol. Finalement, je me redressais pour soutenir Aurore qui avait été remontée par ce cosmos inconnu et je la soutenais avant d’être renvoyée à Rodorio par ses soins.

« Ne refais plus jamais une telle chose, petit sœur… Sinon je serai obligée de te punir. »

Mes paroles étaient accompagnées d’un petit sourire qui s’effaça aussitôt lorsque ma sœur perdît connaissance et je la soutenais contre moi avant de la prendre dans mes bras. Il lui fallait absolument des soins et je pouvais remarquer que d’autres combats avaient également débuter en ses lieux mais je ne devais pas m’attarder ici. Serrant fortement ma sœur dans mes bras, je me mettais en route pour pouvoir débuter mon ascension vers le temple du bélier et vu que j’avais eu un peu de temps pour récupérer, les blessures ainsi que le poids d’Aurore, n’allaient pas me ralentir pour le moment. Etant en pleines courses pour me rendre au temple du bélier, je commençais à faiblir énormément car ce n’était pas facile d’être blessée et de porter également une personne dans ses bras mais je n’allais pas abandonner, il fallait à tout prix que ma sœur reçoive des soins.

Finalement, j’arrivais au temple du bélier avec beaucoup de difficulté. Les jambe tremblantes, elle finissaient par flancher et je me retrouvais sur les genoux, gardant toujours ma sœur inconsciente dans les bras. Néanmoins, je posais mon regard sur les différentes protagonistes présents et les hostilités n’avaient pas encore débuté pour le moment.

« Il faut à tout prix que je continue… »

Pour le moment, j’essayais de gagner simplement un peu de temps pour pouvoir récupérer un peu et reprendre la traversé de certains temples pour me rendre à celui d’Aurore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Sainte de Sang-Mêlé   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Sainte de Sang-Mêlé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Don de sang
» Monture sang-froid et homme lézard
» création de sang
» PAS DE FAUX RHUM , SANG , KAKA , KOK .......
» Il ne faut pas boire de sang.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Galaxian RPG :: Coin des Membres :: Fanfics-
Sauter vers: